A A A
Podcast

Audio Conseiller – La guerre des devises, 2e partie : Canada

22 avril 2013

  • envoyer
  • imprimer

Sur le front canadien, la « guerre des devises » fait des dégâts avec une appréciation du dollar qui crée un « malaise économique », selon Luc de la Durantaye, premier vice président, répartition de l’actif et gestion des devises chez Gestion globale d’actifs CIBC.

« Ça se voit dans le compte courant du pays, et dans le déficit de la balance commrciale : avec l’appréciation du dollar, nos exportations sont devenues moins concurrentielles et nous importons dorénavant plus que nous exportons. Cela ralentit l’économie. »

Seule issue : le dollar doit se stabiliser ou même se déprécier rapidement, selon l’expert.

« À partir de maintenant, on devrait voir le dollar se stabiliser pour alléger le fardeau. Le déficit de la balance commerciale pourra alors se rétablir au cours des 24 prochains mois. »

Du point de vue des investisseurs, tout est question d’exposition. « Certains fonds ont une gestion active des devises ; le principe est de retirer les devises susceptibles de se déprécier et de créer des pertes, et de le les remplacer par des devises avec de meilleurs fondamentaux », exploque Luc de la Durantaye.

Sur sa liste noire : le yen, la livre sterling et le dollar américain. Pour se mettre à l’abri de la guerre des devises, l’expert recommande de se réfugier dans la couronne norvégienne, le peso mexicain et le peso chilien.

À lire : La guerre des devises, 1ère partie : le Japon

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000