A A A
Podcast

Trop d’investisseurs ignorent leurs cibles de rendement

23 février 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les conseillers ont un impact « fabuleux » sur la retraite des investisseurs et c’est une « tragédie » que seulement la moitié d’entre eux (52%) profitent de leurs services, selon Steve Geist, directeur général et président de Gestion globale d’actifs CIBC.


C’est l’un des résultats de la dernière enquête de CIBC sur les attitudes des Canadiens face aux placements de retraite, rendue publique la semaine dernière. On y apprend aussi que 45% des Canadiens ne connaissent pas le rendement annuel nécessaire à atteindre leurs objectifs de retraite, et que 57% sont surtout attirés par les investissement à faible risque, garantis ou sans risque (en liquidités).

Tout cela révèle certaines lacunes en matière d’éducation financière, selon M. Geist. « Nous avons été notamment frappés par le fait qu’un tiers des investisseurs de plus de 55 ans ignorent le rendement dont ils ont besoin. On constate un peu la même chose d’année en année, mais les boomers vieillissent et le temps vient à leur manquer. »

Selon Steve Geist, trois facteurs influencent la réussite d’une retraite bien planifiée : faire des contributions régulières, atteindre des rendements adéquats, et avoir suffisamment de temps devant soi. « Les investisseurs qui ne réunissent pas ces critères ont en quelque sorte un fusil sur la tempe. D’où l’importance de connaître les niveaux de rendement dont on a besoin avant d’investir. »

Loading comments, please wait.