A A A
Établissements

Comment s’attaquer au harcèlement sexuel?

13 avril 2018 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Deux professionnels en ressources humaines sur cinq affirment que leurs organisations ont une approche réactive plutôt que proactive pour les cas de harcèlement sexuel sur les lieux de travail, selon un sondage de la Human Resources Professionals Association (HRPA) de l’Ontario.

Quelque 17 % des participants ont affirmé avoir été témoin du harcèlement sexuel ou de l’agression d’un employé, et un sur cinq a observé une hausse des dénonciations au cours des derniers mois.

Un peu plus de la moitié des répondants croient que le nombre de cas de harcèlement sexuel dans leur industrie se situe dans la moyenne, et presque tous (96 %) affirment avoir une politique officielle en la matière.

À lire : Le harcèlement au travail, c’est du sérieux

Pour la HRPA, les employeurs des secteurs public et privé se doivent d’adopter une politique distincte à l’égard des agressions ou du harcèlement sexuel et de revisiter la politique existante pour s’assurer de sa pertinence.

« Il faut que les entreprises habilitent leurs équipes RH à implémenter et appliquer des politiques, ainsi qu’à faire des formations à leur sujet, afin de s’assurer non seulement de s’attaquer au harcèlement sexuel, mais de le prévenir », affirme Scott Allison, vice-président, affaires publiques à la HRPA.

« Le harcèlement n’a pas sa place dans nos milieux de travail. »

À lire : Le harcèlement au travail plus fréquent que les inconduites sexuelles

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000