A A A
Affaires

Cure de jouvence pour les bureaux de la fonction publique

13 février 2018 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

38632013 - a illustration of people working in the officeAlors que les entreprises revampent leurs espaces de travail les unes après les autres, les bureaux gouvernementaux font encore la part belle aux cubicules gris et aux tapis beiges. Mais tout cela va bientôt changer.

Le gouvernement du Québec a en effet enclenché un vaste projet de modernisation des bureaux de la fonction publique, a appris Radio-Canada. Malgré de bons avantages sociaux, l’administration publique québécoise peine à attirer des jeunes professionnels, qui préfèrent travaillent dans les environnements plus attrayants du secteur privé.

Cette revitalisation des bureaux gouvernementaux, qui coûtera environ 20 millions de dollars annuellement jusqu’en 2028, vise aussi un autre objectif. En optimisant les espaces de travail, le Secrétariat du Conseil du trésor compte réduire leur superficie, permettant des économies d’au moins 40 M$ par année en frais de loyer.

À lire : Des bureaux qui se réinventent

Ouvrir l’espace

Un projet pilote est actuellement mené dans les bureaux montréalais du ministère de la Culture et des Communication. Des îlots de travail conçus pour favoriser le travail d’équipe ont remplacé les cubicules gris, alors que des « espaces lounge » avec des banquettes font office de salles de réunion, rapporte Radio-Canada. Autrefois séparés par des paravents, les employés travaillent maintenant tous dans une vaste aire ouverte. Jusqu’à maintenant, ces changements ont permis à Québec de récupérer 250 000 $ sur le coût annuel du loyer.

« On a fait des études. On est allés voir comment ça se passait dans le privé, au fédéral et dans les autres provinces », a expliqué au diffuseur publique la directrice à la gestion immobilière de la Société québécoise des infrastructures, Sylvie Lefebvre.

Le gouvernement planche également sur une politique de télétravail afin d’améliorer la productivité et réduire le taux d’absentéisme des employés.

« Si l’entreprise privée y trouve son compte, je ne vois pas pourquoi le gouvernement n’y trouverait pas son compte aussi », a conclu le ministre responsable de l’Administration gouvernementale, Pierre Arcand.

À lire : Il faut varier les aménagements de travail

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000