A A A
Techno

Le besoin d’encadrer le télétravail

13 juin 2018 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

teletravail_recrutement_talents_800x600Alors que les chercheurs d’emploi affirment être attirés par la possibilité de travailler à distance, ils sont également conscients des risques qui y sont liés, selon un sondage de Robert Half.

Les principaux inconvénients du télétravail incluent la sentiment d’isolement et l’absence d’un environnement d’équipe (26 %), les gens qui abusent de cet avantage (20 %) et les relations interpersonnelles tendues en raison du manque de contact direct (16 %).

Toutefois, être en mesure d’éviter les déplacements entre la maison et le travail est un avantage indéniable. En moyenne, les Canadiens y consacrent 53 minutes par jour, ce qui est jugé trop long pour 28 % des participants au sondage.

À lire : La réforme de la Loi sur les normes du travail est adoptée

Le travail à distance fait partie des avantages qu’un chercheur d’emploi prend en considération au moment de choisir un nouvel employeur, mentionne Greg Scileppi, président, activités internationales de dotation en personnel, Robert Half.

« Afin d’attirer les meilleurs talents, les gestionnaires doivent comparer ce que les candidats veulent par rapport à leur programme de rémunération globale, et déterminer comment incorporer des avantages tels que des options de travail flexibles  en fonction des objectifs et des obligations de l’entreprise. »

Peu importe où se trouvent les employés, les entreprises doivent fournir les outils et les ressources nécessaires à leur productivité et leur engagement, conclut M. Scileppi.

À lire : Il n’y aura pas de droit à la déconnexion au Québec

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000