A A A
Épargne

L’inscription au SRG maintenant automatique

11 janvier 2018 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

46989482 - businessman using a calculator to calculate the numbersLes personnes éligibles au Supplément de revenu garanti (SRG) seront dorénavant inscrites automatiquement au programme dès l’âge de 65 ans, alors qu’elles devaient jusqu’à maintenant présenter eux-mêmes une demande pour recevoir leurs prestations.

Les aînés qui ont atteint l’âge de 64 ans après le 30 novembre 2017 et qui sont admissibles au SRG recevront dès ce mois-ci une lettre les informant de leur inscription au programme de la Sécurité de la vieillesse et au SRG. Le premier versement sera effectué un mois après que le bénéficiaire ait atteint 65 ans.

Les dossiers des prestataires seront ensuite évalués automatiquement chaque année en fonction des renseignements sur le revenu de leur ménage, tels que fournis dans leur déclaration de revenus. Ottawa précise d’ailleurs que celles-ci devront être produites à temps chaque année pour obtenir ou conserver les prestations.

« L’inscription automatique permet d’alléger le fardeau de nombreux aînés en leur permettant de recevoir la pension de la Sécurité de la vieillesse et du SRG à l’âge de 65 ans sans jamais devoir présenter une demande. Nous continuons de déployer des efforts en vue de moderniser les services de la Sécurité de la vieillesse et du SRG afin de répondre aux besoins des Canadiens », soutient Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social.

À lire : Réforme du RPC : peu d’effet pour les salariés à faible revenu

Des aînés abandonnés

De son côté, la Fédération de l’âge d’or du Québec (FADOQ) s’indigne que des chèques de SRG vont continuer à échapper à des centaines de milliers de Canadiens à faible revenu, puisque l’inscription automatique annoncée par Ottawa ne concerne que les nouveaux prestataires.

« Ces gens-là vont continuer de crever de faim », a déploré le directeur général de l’organisme, Danis Prud’homme, en entrevue à l’Agence QMI.

Selon lui, le gouvernement fédéral refuse d’aller plus loin pour des raisons budgétaires. Or, il s’agit d’un grave manque de vision, poursuit-il, puisque ces gens finissent par coûter cher à l’État, particulièrement en soins de santé.

Plus de 444 000 personnes âgées à faible revenu ne reçoivent pas le SRG, même si elles y sont éligibles.

À lire : La FADOQ réclame un SRG automatique et bonifié

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000