A A A
Établissements

Prix Argent : Michèle Frenette

16 décembre 2014 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Michèle Frenette est présidente, GRMF inc.

C’est lorsque qu’elle était coordonnatrice aux ressources humaines, au tout début de sa carrière, que Michèle Frenette a su qu’elle voulait se spécialiser dans les régimes de retraite. « Le jour où j’ai vu un homme partir à la retraite avec son petit sac de lunch en papier brun, je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose pour ces gens-là, les aider pour qu’ils aient une belle retraite », confie-t-elle.

Après un an passé à la Régie des rentes du Québec et 12 ans de service chez Desjardins Sécurité financière en tant que conseillère principale, rentes collectives, Michèle Frenette a fait le grand saut en créant, en 2002, sa propre firme spécialisée dans les régimes de retraite collectifs : GRMF. « J’ai pris mon courage à deux mains et je me suis lancée », confie Mme Frenette, qui a toujours eu l’entrepreneuriat dans le sang. Ce qu’elle apprécie avant tout, c’est la liberté que lui procure son statut d’indépendante. « En plus de pouvoir fixer mes propres objectifs, je peux choisir, pour chacun des aspects, le fournisseur le plus adapté pour mes clients. Il n’y a pas une organisation qui est bonne dans tout », soutient-elle.

Depuis ses débuts dans le domaine, Michèle Frenette a assisté à une explosion de l’offre de fonds de placement et d’outils de gestion, ce qui a selon elle favorisé une plus grande participation des employés dans la gestion de leur régime de retraite. « Avant, un régime de retraite, ça fonctionnait presque tout seul. Aujourd’hui, la gouvernance est devenue très complexe », dit-elle.

Mme Frenette entrevoit aussi beaucoup de bouleversements dans l’industrie en raison de l’arrivée des RVER sur le marché. « Le fait que les employeurs vont être obligé de mettre en place un régime pour leurs employés, ça va brasser les cartes. Ça va forcer les fournisseurs à raffiner leurs produits et à diminuer leurs frais de service pour être plus compétitifs », affirme celle qui cherche avant tout à développer un lien de confiance avec ses clients. « J’aime le fait de vendre quelque chose qui va apporter du vrai mieux-être à mes clients. Ce n’est pas comme vendre une auto, qui perd rapidement de la valeur, c’est contribuer à leur construire un bel avenir. »

<<<<Page précédente Page suivante>>>>

Retour au début

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000