A A A
Économie

Quand un investisseur rafle la totalité d’une émission d’obligations

11 juillet 2017 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

australie_visage_425Un investisseur non identifié a réussi à mettre la main sur la totalité d’une émission de 800 millions de dollars australiens (785 M$ CA) d’obligations de l’État australien, rapporte Business Insider Australia.

Depuis 1982, l’Australian Office of Financial Management (AOFM) a procédé à plus de 1 200 émissions d’obligations gouvernementales australiennes, selon Martin Whetton, un analyste des taux à ANZ. Seulement 25 d’entre elles avaient été acheté par un seul et même investisseur, la dernière occasion remontant à 2013. Toutefois, le montant de 800 millions de dollars australiens représente un record absolu.

L’investisseur chanceux a proposé et obtenu un rendement de 2,72 %, pour ces obligations, dont l’échéance est prévue pour avril 2019. Cela lui a permis de triompher de 41 autres demandeurs, qui avaient tous exigés entre 2,72 % et 2,74 %, selon l’AOFM. Au total, la demande d’obligations des investisseurs intéressés représentait quatre fois le montant offert par le Trésor australien.

À lire : Prendre plus de risques pour réduire les coûts?

Il faut dire qu’à 2,72 %, le rendement de ces obligations semble alléchant dans un environnement de taux très bas, où certaines obligations affichent même un taux négatif. De plus, le rendement sur les obligations australiennes d’une durée de dix ans avait augmenté de 20 points de base la semaine précédente, ce qui pourrait avoir affecté la vente, ajoute Martin Whetton.

Mais d’où vient donc un tel intérêt envers la dette australienne? D’une récente décision de la Reserve Bank of Australia (RBA). Cette dernière a poursuivi sa politique monétaire accommodante, rappelle le quotidien économique français Les Échos. En plus de maintenir son principal taux directeur à 1,5 %, elle a assuré qu’elle ne comptait pas procéder à des resserrements à court terme, écartant le risque d’une remontée des taux dans un avenir rapproché. Une telle hausse aurait fait baisser la valeur des titres des investisseurs.

Cette annonce aurait surpris le marché, selon Martin Whetton. « Le marché s’attendait à une RBA faucon et la RBA a été plutôt colombe, non seulement par rapport aux attentes, mais par rapport à sa rencontre de juin. »

À lire : Des marchés trop calmes?

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000