A A A

Blogues

/

Les réseaux sociaux influencent les Bourses

17 mai 2013

Les réseaux sociaux stimulent les foules quand vient le temps de provoquer des manifestations. Ils contribuent, d’une certaine façon, à la démocratisation dans le monde. Ces réseaux, qui ont l’immense capacité de mobiliser les gens, sont puissants, vivants et offrent une plateforme accessible et instantanée aux masses pour s’exprimer sur divers sujets.

Comme les humains imitent naturellement leurs semblables, par effet moutonnier, les marchés boursiers sont aussi touchés par cette tendance sociale et technologique.

À la Bourse, il y a des titres vedettes et des titres boudés. Par effet d’imitation, les investisseurs achètent les titres largement médiatisés, non par les médias classiques mais par les réseaux sociaux, ce qui amplifie davantage les mouvements à la hausse ou à la baisse.

Il est maintenant facile d’effectuer des ventes à découvert, et c’est l’un des facteurs responsables de l’augmentation générale de la volatilité des titres.

Les réseaux sociaux sont souvent plus réactifs et rapides que les médias traditionnels.

Il est facile de lancer des rumeurs non fondées ou des données erronées qui se diffusent à la vitesse de l’éclair.

En finance comportementale, on considère que plus un investisseur reçoit de l’information, plus il va surestimer ses capacités de prévision.

Le cerveau humain n’est pas conçu pour absorber trop d’informations en même temps. Le pire, dans cette situation, c’est que l’horizon de placement est encore plus réduit. En investissement, c’est un équilibre entre le court, le moyen et le long terme qui apporte les meilleurs résultats.

Moins on laisse du temps au cerveau pour prendre des décisions rationnelles, qui nécessitent plus de temps d’analyse et de réflexion que les décisions émotives et hâtives, plus le rendement risque d’être décevant.

Il a été démontré que plus une action est recherchée sur Google ou Twitter, plus son cours grimpe par la suite.

DCM Capital analyse l’opinion et le sentiment qui règne sur le marché boursier.

Soyez prudents sur les réseaux sociaux! Accordez plus d’importance aux experts du milieu pour votre processus d’analyse.


 
William-André Nadeau est chroniqueur financier. Il publie toutes les deux semaines un billet traitant des marchés, de placements et de gestion.

Les opinions exprimées dans les blogues n'engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de Conseiller.ca.
  • envoyer
  • imprimer
Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000