A A A

Être libre de dettes dans la quarantaine : Détachez-vous du peloton, libérez-vous de vos dettes

30 octobre 2013 | Stephanie Holmes-Winton | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Utilisez ces articles pour établir le contact avec vos clients et amorcer une conversation sur la gestion des dettes

 

S’attaquer à ses dettes peut sembler une mission impossible. Il ne suffit pas de couper le café au lait du matin ou de supprimer quelques sorties au restaurant. Il faut opérer un vrai changement.

En tant que professionnel en milieu de carrière, vous avez gravi les échelons et la retraite est encore loin. C’est le moment idéal pour vous attaquer à vos dettes.

Si les membres de votre famille, vos voisins et vos collègues accumulent aussi des dettes, il est tentant de jeter l’éponge et de simplement suivre le troupeau en espérant que tout ira bien.

Comme le dit Helmut Pastrick, économiste en chef, Central 1 Credit Union : « À l’instar de la plupart des pays industrialisés, les taux d’endettement des ménages canadiens sont en hausse depuis les années 1970. » S’il ne s’agit pas d’un seuil dangereux selon lui, c’est une tendance généralisée de l’économie et de la société.

Mais toutes les tendances ne sont pas forcément bonnes. Pour celle-ci, comme pour d’autres, il est préférable de vous détacher du peloton. Cela signifie d’adopter un style de vie qui vous permettra de vous libérer de vos dettes.

Il ne suffit pas de dépenser moins et d’épargner plus. Chaque jour, chaque heure, vous êtes bombardé de frais de toutes sortes. Et de simplement jurer de ne pas faire de dépenses « inutiles » n’est pas un bon plan pour personne. Ce n’est ni précis ni réaliste.

Au lieu, et avec l’aide de votre conseiller, établissez un plan qui fixe les limites à ne pas dépasser. Cela vous donnera un objectif clair et une bonne idée de ce que vous pouvez dépenser sans tout mettre en péril. Un plan vous aidera à faire le point sur votre situation pour que vous puissiez prendre de bonnes décisions financières tout en continuant à profiter de la vie et à accumuler de l’épargne.

De plus en plus de Canadiens cumulent de l’endettement lié au crédit à la consommation, comme des dettes de cartes de crédit ou de cartes de magasin. Ce sont des gens qui disposent pourtant d’un bon régime de retraite, de revenus substantiels et d’investissements importants.

Au lieu de jouer à l’autruche ou de rester dans le cercle vicieux de l’endettement, élaborez un plan et attaquez-vous à vos dettes avec assurance.

Stephanie Holmes-Winton est auteure et présidente-directrice générale de The Money Finder. Cette ancienne conseillère financière, maintenant éducatrice en matière financière, croit qu’il existe une brèche dans le processus de planification financière, notamment quant à la planification des flux de trésorerie et la gestion des dettes. Pour en savoir plus sur Stephanie et la planification des flux de trésorerie, visitez www.themoneyfinder.ca.

Téléchargez la version PDF

 

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000