A A A

Être libre de dettes dans la quarantaine :
Revenus élevés, dettes élevées?

9 décembre 2013 | Stephanie Holmes-Winton | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Si votre valeur nette est élevée, que vous avez un bon travail et beaucoup de placements, il peut être facile d’ignorer quelques dettes.

Peut-être vous dites-vous qu’elles sont insignifiantes ou les ignorez-vous parce qu’il est mal vu d’être endetté lorsqu’on dispose d’un bon revenu. Mais l’endettement est une réalité pour tous les travailleurs, peu importe leur salaire, et il n’y a pas de raison d’en être gênés : plus vos revenus sont élevés, plus vos dépenses le sont, surtout si vous avez des enfants.

Si le ratio de l’endettement sur le revenu des ménages canadiens a atteint des sommets, ce n’est pas seulement parce que les familles à revenus moyens et faibles croulent sous les dettes.

Par exemple, si vous avez 500 000 $ en placement, mais que vous devez 200 000 $ sur votre marge de crédit hypothécaire et 35 000 $ sur votre dernier prêt-auto, votre endettement n’est pas nécessairement source de grande préoccupation.

Toutefois, cela ne signifie pas qu’un bon plan de gestion des dettes ne pourrait pas vous aider à économiser beaucoup d’argent en intérêts à long terme. De plus, emprunter, ce n’est pas seulement une mauvaise chose pour votre patrimoine, c’est aussi un outil puissant qui, utilisé efficacement, peut vous aider à devenir plus riche.

Mais s’endetter pour faire des placements est une stratégie intéressante dont il ne faut pas abuser puisqu’il est préférable de rembourser vos dettes avant de prendre votre retraite en raison de la diminution de revenus.

Si vous réussissez dans la vie et disposez de revenus intéressants, c’est à vous de décider si vous avez besoin de conseils. Votre conseiller croit peut-être que vous n’êtes pas endetté. Ouvrez le bal en lui expliquant votre situation.

Si votre endettement n’est pas un problème en soi, il peut être tout de même bon d’évaluer la situation pour voir si vous pouvez améliorer les choses.




Stephanie Holmes-Winton est auteure et présidente-directrice générale de The Money Finder. Cette ancienne conseillère financière, maintenant éducatrice en matière financière, croit qu’il existe une brèche dans le processus de planification financière, notamment quant à la planification des flux de trésorerie et la gestion des dettes. Pour en savoir plus sur Stephanie et la planification des flux de trésorerie, visitez www.themoneyfinder.ca.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000