A A A
Argent

Ne vivez pas au-dessus de vos moyens!

7 mars 2014 | Vikram Barhat | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Utilisez ces articles pour établir le contact avec vos clients et amorcer une conversation sur la gestion des dettes


Endetté? Vous n’êtes pas seul! Les Canadiens croulent sous les dettes : selon Statistique Canada, la dette à la consommation des ménages canadiens dépasse 477 milliards.

Et la situation pourrait empirer si la relance économique entraîne une hausse des taux d’intérêt.

La meilleure chose à faire est d’arrêter immédiatement de dépenser l’argent que vous n’avez pas, explique Michael Carson, associé directeur, Surgeson Carson Associates Inc., membre du réseau Personal Bankruptcy Canada à Ottawa.

« Aujourd’hui, le crédit est vu comme de l’argent gratuit. Les gens ne pensent pas à payer leurs dettes, ni même aux coûts de remboursement, précise-t-il. Ils achètent des maisons d’un million de dollars et profitent des taux hypothécaires les plus faibles de l’histoire. Mais qu’arrivera-t-il lorsque la hausse des taux fera doubler leurs paiements? »

Certains experts croient que les Canadiens ont oublié ce qu’est l’argent comptant. C’est l’opinion de David Smith, président de Personal Bankruptcy Canada.

« Avant, quand il n’y avait plus d’argent, il n’y en avait plus, explique M. Smith. Aujourd’hui, avec ces cartes de paiement en plastique, les gens peuvent dépenser sans réfléchir; ils y sont même poussés puisque rien de concret ne leur rappelle combien ils ont dépensé ou s’ils ont dépensé plus qu’ils n’auraient dû. »

Selon les dernières données de l’Association des banquiers canadiens, au Canada, un montant stupéfiant de 301 milliards de dollars est porté à quelque 74 millions de cartes de crédit Visa et MasterCard. C’est beaucoup plus que les 606 millions de dollars qui sont retirés des guichets automatiques pour la même période.

La Banque du Canada et les spécialistes en finances personnelles mettent depuis longtemps les Canadiens en garde contre l’augmentation de la dette à la consommation relativement au revenu disponible.

Selon M. Carson, chacun d’entre nous détient la clé du problème.

« Il s’agit de réduire nos attentes, explique M. Carson. Notre société dépense sans compter. Regarder dans les centres commerciaux : les gens dépensent comme si leur vie en dépendait. La seule chose qui pourra les arrêter est la hausse des taux d’intérêt. »

Si l’union fait la force, notre dette commune grandissante est plutôt cause d’affaiblissement. Que vous décidiez de couper vos cartes de crédit, de réduire vos attentes ou de simplement créer et respecter un budget, la première étape est de reconnaître que ce n’est pas une bonne chose d’être endetté.

Téléchargez la version PDF



Vikram Barhat est rédacteur financier à Toronto.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques