A A A

Voici les Charon-Potvin

31 octobre 2013 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Guy Charon et Isabelle Potvin sont de jeunes professionnels et les parents de deux enfants d’âge préscolaire. Guy, 32 ans, est ingénieur civil et il gagne environ 80 000 $ par année. Isabelle, 30 ans, qui vient de reprendre le travail après un congé de maternité, est résidente en médecine dans un hôpital régional et elle gagne environ 40 000 $ par année. Guy a un régime d’assurance maladie qui couvre les besoins de base de la famille, mais ni son employeur ni celui d’Isabelle n’offrent de régime de retraite.

Si Guy a remboursé ses dettes d’études, Isabelle cumule toujours 37 000 $ dans un prêt non garanti par le gouvernement. De plus, le couple vient d’acheter sa première maison à Montréal pour 350 000 $ avec un acompte de 20 000 $, ce qui leur laisse une lourde hypothèque de 339 075 $ (incluant les frais pour l’assurance hypothécaire de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL)). Leur modeste épargne est constituée de deux REER pour un total de 24 000 $ – à la suite des retraits effectués dans le cadre du Régime d’accès à la propriété (RAP) – et d’un REEE familial de 3100 $.

Voici un portrait de leurs revenus et dépenses mensuels :

  • 8100 $ en revenus après impôt provenant de deux salaires
  • 450 $ pour rembourser la dette d’études
  • 2365 $ en paiement hypothécaire
  • 350 $ en impôts fonciers
  • 4000 $ pour les autres dépenses du ménage
  • 100 $ en prélèvements préautorisés (PPA) pour les REER et le REEE

Avec un peu plus de 750 $ disponibles chaque mois, devraient-ils s’attaquer à leurs dettes ou commencer à épargner plus sérieusement pour l’avenir?

Voici les recommandations de Dan Allen, conseiller, Placements Manuvie :

  • Augmenter les paiements hypothécaires de 300 $ par mois;
  • Investir 450 $ de plus chaque mois dans les REER, la moitié dans le REER de Guy et l’autre dans un REER au profit du conjoint pour Isabelle;
  • Verser le remboursement d’impôt dans le REEE;
  • Envisager de changer de fournisseur hypothécaire.

Avec un taux actuel de 5,34 %1 sur leur hypothèque, les Charon-Potvin pourraient améliorer de façon significative leur avenir financier en utilisant 300 $ des liquidités mensuelles disponibles pour rembourser leur hypothèque. Ainsi, la période d’amortissement sera réduite à 16 ans et ils seront prêts lorsque les taux augmenteront au moment du renouvellement. En attendant, ils peuvent verser 450 $ de plus dans les REER, en portant au maximum les PPA actuels de 100 $ par mois, afin que Guy obtienne un remboursement d’impôt. Le remboursement de 2112 $ pourra être investi dans le REEE. En y ajoutant le PPA de 50 $ par mois et la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE), le REEE augmentera de 3254 $ par année même si l’investissement ne change pas.

En supposant que les taux et autres hypothèses restent les mêmes, et que les placements dans le REER, le REEE et le CELI croissent à un taux de rendement annuel composé de taux 6 %, les Charon-Potvin auront remboursé leur maison dans 16 ans et disposeront alors d’un pécule de 235 000 $ en REER et de 96 425 $ en épargne REEE.

En changeant de fournisseur hypothécaire, il pourrait passer à la vitesse grand V. Avec un prêt hypothécaire Sélect de Banque Manuvie à 3,79 %2, ils pourraient conserver leurs paiements hypothécaires actuels et tout de même réduire leur période d’amortissement à 16 ans. Ils pourraient verser les 750 $ disponibles dans le REER. Ainsi, ils obtiendraient un remboursement d’impôt de 3264 $ à verser dans leur REEE. En augmentant ainsi leur PPA pour le REEE et en ajoutant la SCEE, leur versement annuel dans le REEE atteindrait 3917 $.

En supposant que les taux et autres hypothèses restent les mêmes, dans 16 ans, les Charon-Potvin auront remboursé leur maison et leur épargne REER sera de 331 338 $ ce qui signifie qu’ils pourront prendre leur retraite à 65 ans et disposer d’un revenu équivalent à 70 % de leurs revenus avant la retraite, en plus d’avoir accumulé un REEE de 114 467 $. Au bout du compte, en changeant de fournisseur hypothécaire et en obtenant de bons conseils financiers, ils pourront augmenter leur valeur nette de plus de 113 000 $ en 16 ans.

 

Stratégie avec le prêt hypothécaire actuel

Résultat dans 16 ans

Stratégie avec le prêt hypothécaire Sélect de Manuvie

Résultat dans 16 ans

2 365 $ + 300 $ disponibles en paiements hypothécaires mensuels pour les 16 prochaines années

Maison remboursée

2 365 $ en paiements hypothécaires mensuels pour les 16 prochaines années

Maison remboursée

100 $ en PPA REER + 450 $ disponibles versés chaque mois dans le REER pour les 16 prochaines années

235 913 $ dans le REER

100 $ en PPA REER et 750 $ disponibles versés chaque mois dans le REER pour les 16 prochaines années

331 338 $ dans le REER

50 $ en PPA REEE + 176 $ de remboursement d’impôt versés chaque mois dans le REEE + SCEE pour les 16 prochaines années

96 425 $ dans le REEE

50 $ en PPA REEE + 272 $ de remboursement d’impôt versés chaque mois dans le REEE plus SCEE pour les 16 prochaines années

114 467 $ dans le REEE

Les personnes et situations décrites dans cette étude de cas sont fictives et toute ressemblance à une personne vivante ou décédée est une simple coïncidence. Cette étude de cas n’a pas pour but d’offrir des conseils juridiques, comptables, fiscaux ou de planification financière.

Banque Sélect Manuvie, Banque Manuvie et le logo qui l’accompagne sont des marques de service déposées réservées à l’usage de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et de ses sociétés affiliées, y compris la Société Financière Manuvie.

1 Il s’agit du taux pour un prêt hypothécaire fermé de cinq ans affiché par la plupart des institutions financières canadiennes au 18 octobre 2013. Pour voir les taux actuels, visitez www.cannex.com.

2 C’était le taux pour un prêt hypothécaire Sélect de Banque Manuvie fermé de cinq ans affiché le 18 octobre 2013. Pour consulter les taux actuels, visitez www.manulifebank.ca. Le taux annuel en pourcentage (TAP) est le coût total d’emprunt en fonction d’un taux annuel, ce qui inclut le taux d’intérêt actuel et les frais, tels que les coûts d’évaluation et les frais juridiques. Les taux et frais peuvent être modifiés.

Télécharger la version PDF

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000