A A A
Lecture

La criminalité économique en 5 questions

18 septembre 2014 | Denis Méthot | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Vincent Lacroix, Earl Jones, Bernard Madoff… la criminalité économique se résume, pour bien des gens, à une poignée de noms. Pourtant, cette forme de criminalité qui ne cesse de croître depuis vingt ans a bien d’autres visages.

Le Centre d’études en droit économique (CÉDÉ) a décidé de se pencher sur les procédés du « crime à col blanc », ses conséquences, et les outils de lutte qui sont à la disposition des gouvernements, dans le cadre d’une université d’été qui s’est tenue en mai dernier, à la Faculté de droit de l’Université Laval.

Conseiller.ca a couvert l’évènement pour vous en rapporter les faits saillants.

Un dossier réalisé par Denis Méthot

Des conséquences quantifiables ?

Le « crime à col blanc » s’intensifie ces dernières années. Que sait-on exactement des dommages économiques et sociaux qu’il engendre ?

Quels outils de lutte ?

L’expérience acquise en matière de criminalité organisée se révèle utile dans le cadre d’enquêtes sur des malversations financières.

Quel est le profil type du fraudeur économique ?

Et quelles sont les conséquences de ses actes sur ses victimes ?

L’investissement socialement responsable peut-il réduire la criminalité économique?

Une drôle d’idée ? Pas tant que ça…

Que fait le CANAFE ?

Le Centre d’analyse des opérations et des déclarations financières du Canada est encore largement méconnu. Décryptage.

 

 

 

 

 

 

 

 

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000