A A A

Bouder les actions a coûté cher en 2009

21 décembre 2009 | Sophie Stival | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La reprise boursière qui a cours depuis mars ne s’est pas traduite par des rendements plus élevés dans les portefeuilles de vos clients. Depuis 11 mois, les catégories de fonds communs qui se sont le mieux vendues ont été des fonds équilibrés ou à revenus fixes, révèle une analyse de Morningstar.

Beaucoup d’investisseurs ont également préféré, pour leurs nouveaux achats, se procurer des fonds de revenu fixe canadien à court terme, alors que cette catégorie a été à ce jour, l’une des moins performantes de l’année. Comme quoi la popularité n’est pas toujours un gage de succès…

Catégories traîne-savates
En date du 30 novembre, Morningstar a examiné et compilé les rendements médians des 43 principales catégories de fonds de l’Institut des fonds d’investissement du Canada (IFIC). Ainsi, depuis le début de l’année, c’est la catégorie Marché monétaire canadien qui a connu les ventes les plus faibles et les rendements les plus médiocres. Avec un mois à faire en 2009, cette catégorie a connu un montant imposant de rachats nets, soit 13,3 milliards $, dont 2,4 milliards $ pour le seul mois de novembre. Cette catégorie remporte le gros lot du sauve-qui-peut !
Mais il est vrai que les fonds du marché monétaire n’ont offert durant cette période qu’un maigre 0,3 % de rendement médian. Seules deux catégories ont fait pire, soit le Marché monétaire américain (0,2 %) et les Actions japonaises (-10 %). Les actions nipponnes, une catégorie de taille modeste ont été les seules à perdre de l’argent depuis le début de l’année.

Performances comparées aux ventes : 5 premiers rangs 

Catégorie de fonds

Rendement médian

Rang (rendement)

Ventes
(Mlrds $)

Rang (ventes)

Revenu fixe canadien à court terme

3.6

38

5.4

1

Mondial neutre et équilibré

13.8

21

3.3

2

Revenu fixe à haut rendement

24.8

13

3.2

3

Canadien neutre et équilibré

15.3

19

2.5

4

Revenu fixe canadien

7.2

36

2.3

5

Rendements sur 11 mois, se terminant le 30 novembre 2009, évaluation faite sur un échantillon de 43 catégories de fonds
Source: Morningstar; IFIC données sur les ventes

La plupart des catégories de fonds ont connu de bonnes performances, mais sans pour autant attirer de nouveaux capitaux. À la fin novembre, seules 24 des 43 catégories de fonds avaient des ventes positives.

Relation (ventes/rendement) contre-intuitive
Outre les fonds du marché monétaire, deux autres catégories ont connu des rachats nets de plusieurs milliards de dollars. Ces deux piliers de l’industrie des fonds sont : les Actions mondiales (3 milliards $ de rachats nets), le montant le plus important de toutes les catégories de fonds à long terme et les Actions majoritairement canadiennes (2,4 milliards $ de rachats nets).

La fuite massive de capitaux de ces deux catégories populaires s’est produite pendant une période où les investisseurs qui se seraient accrochés auraient généralement été récompensés. Le rendement médian de la catégorie Actions mondiales a rebondi à 13,4 %, et celui de la catégorie Actions en majorité canadiennes a fait encore mieux, soit un rendement de 22,6 %.

Quant à la catégorie Revenu fixe canadien à court terme, dont le rendement médian pour l’année à ce jour de 3,6 % la place au 38e rang sur 43 catégories, c’est elle qui a connu les meilleures ventes, avec un total net de 5,4 milliards $.

Une autre catégorie qui montre cette année peu de corrélation entre son rendement peu reluisant et ses ventes est la catégorie Revenu fixe canadien, qui occupe le quatrième rang des ventes avec 2,3 milliards $, alors que son rendement médian de 7,2 % la place 36e sur 43.

Ressources naturelles : le chouchou
Des 10 catégories qui se sont le mieux vendues, la seule qui compte également parmi les 10 meilleurs rendements de l’année, à ce jour, est la catégorie Actions de ressources naturelles. Selon les données de l’IFIC, qui couvrent pratiquement l’ensemble de l’industrie des fonds communs, cette catégorie occupe le neuvième rang des nouvelles ventes nettes avec 576 millions $.

Pour ce qui est des rendements, le chiffre médian de 44,4 % de la catégorie Actions de ressources naturelles lui procure la troisième place, derrière la catégorie Actions des métaux précieux (68 %) et la catégorie Actions des marchés émergents (45,6 %), cette dernière étant au 11e rang des ventes avec 366 millions $ d’argent neuf.

De façon surprenante, compte tenu des rendements élevés de l’or et des actions aurifères cette année, les fonds Actions des métaux précieux ont subi à ce jour 20 millions $ de rachats nets.

Dans l’ensemble, pour les 11 premiers mois de l’année, l’IFIC signale que les fonds d’action qu’elle analyse ont connu un total de 5,3 milliards $ de rachats nets. Les fonds à revenu fixe ont tenu le haut du pavé avec 11,3 milliards $ d’achats, suivis par 9,5 milliards $ pour les catégories de fonds équilibrés.

Chiffres de novembre
La prudence qui a prévalu tout au long de l’année semble être demeurée relativement intacte en novembre. Les ventes ont généralement reflété les grandes tendances d’achat cette année, bien qu’ont ait pu observer un regain d’optimisme pour les fonds équilibrés. Ces fonds ont été la catégorie d’actifs qui s’est le mieux vendue en novembre, avec près de 2 milliards $ d’achats nets, suivis par les fonds obligataires avec environ 1,5 milliard $. Les fonds d’actions sont demeurés impopulaires, avec 516 millions $ de rachats nets le mois dernier.

Les trois catégories qui ont connu les meilleures ventes en novembre ont été :

  • 1er rang : Équilibrés mondiaux neutres (712 millions $)
  • 2e rang : Revenu fixe canadien à court terme (687 millions $)
  • 3e rang : Revenu fixe canadien (559 millions $)

Reste à voir si ces chiffres seront un présage pour 2010…
Adaptation d’un texte de Rudy Luukko, rédacteur en fonds de placement pour Morningstar Canada.

Loading comments, please wait.