A A A

Conseil financier : lorsqu’on se fait donner un tuyau

2 octobre 2009 | Cimon Plante | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Lorsqu’on entend parler d’un ami qui a fait rapidement de l’argent en investissant dans un titre à la Bourse,
même l’investisseur le plus prudent peut être tenté d’abandonner ses bonnes habitudes d’investissement afin de toucher sa part de profit. Le sentiment d’urgence à investir avant qu’il ne soit trop tard peut nous envahir. Souvent ces décisions se prennent sans tenir compte des risques présents et de la logique qui
est souvent absente.

Il est rare qu’écouter le scoop d’un ami, d’un collègue, d’un membre de la famille ou de se fier à son intuition, rapporte financièrement. Quand on vous donne ce type d’information, la première étape est de s’assurer d’avoir en main toutes les données avant de prendre une décision éclairée. Le choix que vous devrez faire aura trois issues possibles. Premièrement, vous pourriez effectivement faire de l’argent.
Deuxièmement, vous pourriez décider de plonger et découvrir que vos plans n’ont pas fonctionnécomme prévu et subir une perte. Troisièmement, vous pourriez ne faire aucune recherche, garder le statutquo, et finalement réaliser, après quelques temps, que ce fameux titre a monté. Cette dernière option seraitune perte d’opportunité. Le danger serait qu’au prochain tuyau vous soyez tenté de sauter à pieds jointsafin de ne pas avoir à revivre cette déception.

Si vous songez sérieusement à investir dans un titre en particulier qu’un proche vous a recommandé, vous êtes mieux de prendre le temps de bien étudier la situation. Ce temps de réflexion vous permettra de voushabituer à faire vos propres recherches, de vous acclimater à l’analyse de bilans de sociétés et de découvrir, dans la pratique, quels seront les facteurs vous permettant de faire une bonne sélection de titres.

De toute, façon la panique ne sert à rien. Des nouvelles opportunités d’investissement surgissent fréquemment dans le monde de la finance. Une opportunité perdue peut revenir. Mais, dites-vous qu’une perte de capital peut être plus difficile à récupérer.

Pour lui écrire : cimon.plante@fbn.ca

Cimon Plante, GPC, est conseiller en placement et conseiller en sécurité financière à la Financière Banque Nationale, Groupe Bernard-Plante : Gestion de patrimoine.

La FBN est une filiale en propriété exclusive indirecte de la Banque Nationale du Canada. La Banque Nationale du Canada est une société ouverte inscrite à la cote de la Bourse de Toronto (NA: TSX). La FBN est membre du FCPE. Les renseignements contenus aux présentes ont été obtenus de sources que nous croyons fiables mais ne sont pas garantis et pourraient être incomplets. Les opinions exprimées, sont celles de Cimon Plante, et non nécessairement celles de la FBN. Les placements mentionnés dans cette chronique ne s’adressent pas à tous les types d’investisseurs et ne devraient en aucun cas être considérés comme une recommandation, veuillez consulter votre conseiller en placement afin de vérifier votre profil d’investisseur et de discuter des risques.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000