A A A
Inflation

Des outils pour une meilleure qualité de vie des employés

31 mai 2010 | Alexandre Daudelin | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

jean_pierre_brun_425Les meilleurs gestionnaires se soucient de la qualité de vie de leurs employés au travail, en gardant toujours en tête les meilleurs intérêts de l’organisation, selon Jean-Pierre Brun, professeur titulaire en management à l’Université Laval. Le Dr Brun prenait la parole lors d’une récente formation sur la prévention des problèmes de santé psychologique au travail, organisée par le Groupe de promotion pour la prévention en santé (GP2S).

Les problèmes liés à la santé psychologique occupent désormais le haut du classement des causes d’absentéisme en milieu de travail, sans parler du présentéisme qui y est associé. Le manque de reconnaissance des employés, le climat de travail et la surcharge de travail expliquent en majeure partie ce phénomène.

«Il ne faut pas faire plus, mais faire mieux », nuance le Dr Brun. « C’est pourquoi il faut revenir à l’ABC de la gestion », d’après lui.

Les 7 pièces manquantes du management
Le Dr Brun a rappelé les 7 pièces manquantes du management, qui peuvent nuire à la productivité ou causer des troubles psychologiques des employés. Il a notamment donné quelques outils aux gestionnaires pour améliorer la qualité de vie des employés dans leur milieu de travail.

1. Reconnaissance au travail
Un employé qui ne reçoit pas de reconnaissance de la part de son supérieur a quatre fois plus de risque de souffrir d’une certaine forme de détresse psychologique. C’est pourquoi il importe pour les gestionnaires de reconnaître le travail de leurs employés régulièrement et d’être présent auprès d’eux. « La reconnaissance ne doit pas être la conséquence de la performance  du travail, mais bien la cause », a-t-il résumé. « Aujourd’hui, les employés désirent voir leur patron et leur parler. Plus les échanges sont concrets, mieux c’est ».

2. Soutien social
Le soutien social est malheureusement en voie de disparition. Pour combler ce manque, le Dr Brun favorise notamment la collaboration entre employés et le travail d’équipe pour donner à chacun des travailleurs plus de ressources. « De leur côté, les gestionnaires doivent utiliser leur pouvoir décisionnel pour faire progresser les choses au sein de l’organisation », a-t-il rappelé.

3. Respect au travail
Le Dr Brun déplore le fait qu’on banalise de plus en plus le manque de respect dans le milieu de travail, en ne faisant rien pour l’empêcher. Cela peut nuire à la productivité et au bien-être des employés. « On cherche souvent des excuses pour expliquer le manque de respect d’un employé envers un autre. Pourtant, cela devrait fait partie des valeurs fondamentales des entreprises », a-t-il dit.

4. Conciliation travail-vie personnelle
On en parle depuis plusieurs années déjà, mais la conciliation travail et vie personnelle est très importante à l’équilibre des individus et, par conséquent, à leur santé mentale. « Contrairement à certaines croyances, un employé qui travaille constamment de longues heures n’est pas nécessairement plus efficace », a affirmé le Dr Brun.

5. Charge de travail
Dans le même ordre d’idées, un horaire trop intense réduit considérablement la créativité des employés. « Trop souvent les employeurs évaluent uniquement la charge de travail par ce qui est fait et oublient ce qui n’est pas fait. », a-t-il signalé.

6. Participation aux décisions
C’est bien connu lorsque les employés sont consultés lors des grandes décisions, cela augmente leur engagement envers l’organisation. « Cette implication accrue contribue à leur reconnaissance, par le fait même ».

7. Conflit de rôle
De façon générale, le changement est une source d’anxiété pour tout le monde. Il peut entraîner une perte de notion du rôle de chacun au sein de l’organisation. « C’est notamment le cas lors des fusions et acquisitions ou encore lors de l’arrivée d’un nouveau gestionnaire », a expliqué le Dr Brun. « C’est pourquoi les gestionnaires et les employeurs doivent s’y attarder pour communiquer clairement les attentes de chacun. »

En terminant, le Dr Brun estime qu’il faut cesser de faire de la gestion des ressources humaines et qu’il faut plutôt pratiquer une gestion plus humaine des ressources. Les gestionnaires en RH et en santé et sécurité au travail doivent intervenir davantage auprès des hautes directions pour qu’elles investissent dans des initiatives en santé. « La santé organisationnelle est devenue un élément stratégique pour les entreprises. Le bien-être des employés et des gestionnaires est primordial à leur réussite », a-t-il insisté.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000