A A A
Accréditation

Fraude financière : testez vos connaissances

1er mars 2010 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

À l’occasion du mois de mars qui est celui de la prévention de la fraude, TD Canada Trust met au défi les épargnants de tester leur bon sens en matière de sensibilisation à ce problème.

L’institution financière a donc concocté le jeu-questionnaire suivant que vous pourriez soumettre à vos clients. Et vous, professionnels des services financiers, où vous situez-vous ? Vérifiez votre note plus bas.

1. De quoi les criminels ont-ils besoin pour faire une copie de votre carte et accéder à votre compte?

a) La carte : mon numéro d’identification personnel (NIP) se trouve sur la bande magnétique.
b) Mon NIP : ils peuvent utiliser une carte vierge.
c) À la fois la carte et mon NIP.

2. Le NIP du client se trouve sur la bande magnétique de sa carte.

a) Vrai
b) Faux

3. Quand devriez-vous protéger le clavier des regards lorsque vous saisissez votre NIP?

a) Toujours
b) Parfois
c) Jamais

4. En quoi consiste l’hameçonnage (fishing) ?

a) Surveiller quelqu’un à un GAB afin de découvrir son NIP.
b) Une escroquerie par téléphone ou par courriel dans le but d’obtenir des renseignements personnels et financiers.
c) Fouiller les poubelles pour chercher des reçus et des relevés que l’on a jetés.

5. Un vendeur vous demande votre NIP en disant que le nouveau clavier ne se rend pas assez loin et qu’il doit le saisir lui-même. Vous réagiriez ainsi :

a) Lui indiquer votre NIP et lui remettre votre carte de débit.
b) Refuser de lui divulguer votre NIP mais poursuivre l’opération et passer derrière le comptoir pour saisir votre NIP vous-même.
c) Quitter les lieux et communiquer avec votre institution financière.

6. À quelle fréquence devriez-vous vérifier si vos relevés bancaires et de carte de crédit comportent des anomalies?

a) Toujours
b) Souvent
c) Jamais

7. Vous effectuez vos opérations bancaires en ligne et par conséquent, lorsque vous recevez votre relevé par la poste, vous devez procéder ainsi :

a) Le jeter sans l’ouvrir.
b) Le lire et le mettre au recyclage.
c) Le lire et le déchiqueter.

8. Dans quelle mesure devriez-vous protéger vos cartes de débit et de crédit ?

a) Assurer une protection raisonnable : ne pas les prêter à des inconnus, mais ça va si des membres de votre famille ou des amis vous les empruntent.
b) Relaxer. Si on vous les vole, vous serez remboursé.
c) Les traiter comme de l’argent comptant et savoir où elles se trouvent en tout temps.

9. Vous alliez payer le déjeuner mais vous constatez que votre carte de crédit a disparu. Que devez-vous faire ?

a) Appeler immédiatement la société émettrice de votre carte de crédit et en déclarer la perte.
b) Manger et filer.
c) Passer à la succursale de votre banque quelques jours plus tard afin de signaler sa disparition.

10. Que devez-vous faire si vous recevez de votre institution financière un courriel vous demandant vos renseignements bancaires ?

a) Saisir les renseignements demandés.
b) Supprimer le courriel parce que votre institution financière ne vous demanderait jamais vos renseignements bancaires par courriel.
c) Communiquer avec l’expéditeur du courriel pour en savoir davantage.

11. Que devez-vous faire de vos cartes d’identité et cartes de crédit expirées ?

a) Les jeter.
b) Les conserver parce que la photo vous plaît.
c) Les déchiqueter.

12. Vous vendez un article en ligne à un inconnu qui vous envoie un chèque d’un montant trop élevé et vous demande de lui câbler la différence. Vous devez procéder ainsi :

a) Acquiescer à sa demande parce que vous faites confiance au site de vente.
b) Acquiescer à sa demande parce que si le chèque est sans provision, votre banque vous remboursera.
c) Annuler l’opération et déchirer le chèque.

Les réponses :
Accordez-vous 2 points pour chaque bonne réponse :

1.c)
2.b)
3.a)
4.b)
5.c)
6.a)
7.c)
8.c)
9.a)
10.b)
11.c)
12.c)

 

Quelle est votre note ?

  • Entre 20 et 24 : Vous ne plaisantez pas sur la discipline : vos renseignements sont plutôt en sécurité.

Vous avez une place pour chaque chose et chaque chose est à sa place, donc vous savez presque immédiatement s’il manque quelque chose ou s’il y a un problème. Bien que vous n’appliquiez peut-être pas cette stratégie à tous les aspects de votre vie (nous savons que vous avez un tiroir de bric-à-brac), vous savez que vos cartes de débit et de crédit sont le plus en sécurité lorsqu’elles sont en votre possession, et vous savez comment faire en sorte qu’elles ne se retrouvent pas entre les mains de fraudeurs.

Non seulement protégez-vous votre NIP des regards pendant une opération, mais vous conservez votre relevé d’opération et le détruisez lorsque vous n’en avez plus besoin. N’oubliez pas d’en faire autant avec les cartes d’identité expirées ou les documents personnels dont vous n’avez plus besoin.

Les cas de fraude par carte de crédit et de débit sont rares, et les fraudeurs s’en prennent généralement à des cibles faciles. Demeurez prudent et vous n’aurez sans doute pas à vous inquiéter.

  • Entre 14 et 18 : Vous connaissez les règles de base, mais vous pouvez faire davantage pour vous protéger.

Prenez des précautions supplémentaires pour protéger vos renseignements personnels. Peut-être ne divulguez-vous votre NIP à personne, mais êtes-vous certain que votre NIP est un numéro qui serait difficile à deviner? Évitez d’utiliser votre date de naissance ou quelques chiffres de votre numéro de téléphone.

Puisque les courriels ne sont pas toujours sûrs, vous êtes trop prudent pour transmettre des renseignements privés par ce moyen, comme votre numéro de carte de crédit par exemple, mais n’oubliez pas que les sites Web ne sont pas tous sûrs non plus.

Assurez-vous d’effectuer vos achats sur un site Web sécurisé ou recherchez des commerçants qui utilisent des éléments de sécurité supplémentaires, comme Vérifié par Visa, avant de saisir les renseignements sur votre carte de crédit.

De plus, déchiquetez vos renseignements personnels. Vous êtes unique, faites en sorte de le demeurer.

  • Moins de 14 : Soyez prudent : vous divulguez trop de renseignements!

Prenez le temps de protéger ce qui importe : votre identité, votre argent et vous-même. Ne soyez pas aussi insouciant concernant vos renseignements personnels. Ne prêtez jamais vos cartes à qui que ce soit et ne divulguez jamais votre NIP. Encore mieux, apprenez votre NIP par cœur afin d’éviter de devoir le noter. De plus, ne conservez jamais dans votre portefeuille un bout de papier sur lequel vous avez noté votre NIP.

À moins d’avoir vous-même effectué l’appel, ne donnez pas votre numéro de carte de crédit au téléphone.

Bien que le courriel soit un moyen de communication pratique, votre institution financière ne vous demandera jamais de vérifier vos renseignements bancaires de cette façon. De plus, n’oubliez pas que ce prince d’une contrée lointaine qui vous demande de partager les renseignements sur votre compte bancaire ne vous procurera pas vraiment la richesse.

Selon TD Canada Trust, qui a mené un sondage au sujet de la prévention des fraudes financières, les Québécois sont les personnes les moins susceptibles au pays de s’inquiéter de la fraude. Pourquoi ? Probablement parce que la plupart d’entre eux prennent des mesures de prévention afin d’éviter d’en être victimes. Bien que seulement 70 % des Québécois se disent inquiets face à la fraude (contre 82 % des Canadiens), ils prennent des mesures comme le déchiquetage de documents (73 %) et la protection de leur NIP (71 %).

Même si 93 % des Québécois déclarent prendre des mesures pour se protéger, le sondage de TD Canada Trust a permis de constater que certains adoptent un comportement à risque :

  • 20 % ont transmis leur numéro de carte de crédit par courriel.
  • 6 % ont révélé à quelqu’un le NIP de leur carte de débit.
  • 7 % ont inscrit leur NIP sur un bout de papier qu’ils transportent dans leur portefeuille.
Loading comments, please wait.