A A A
Justice

Il aurait utilisé son titre pour flouer les investisseurs

14 avril 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Yvon Perreault, qui était jusqu’à tout récemment conseiller pour la Fraternelle d’assurance des Chevaliers de Colomb de la région de Joliette, aurait appâté des épargnants en leur promettant des rendements annuels de l’ordre de 10 à 25 %. Ce serait son statut au sein des Chevaliers de Colomb lui aurait permis d’approcher les investisseurs.

Afin de faire cesser ses activités de placement illégal, l’Autorité des marchés financiers (AMF) a prononcé la semaine dernière des ordonnances de blocage et d’interdiction contre lui.

Selon l’AMF, de nombreux éléments de preuve ont amené le Bureau de décision et de révision (BDR). Tout d’abord, Yvon Perreault n’est pas inscrit à titre de courtier ou de conseiller auprès de l’Autorité. De plus, il n’aurait pas remis la moindre preuve des titres qu’il aurait vendu aux investisseurs et encore moins de documents d’information. Il aurait aussi expliqué à certains épargnants que leur investissement serait fait « au noir », afin de convaincre ces derniers de lui remettre leur argent en petites coupures.

Selon la preuve soumise, l’ancien conseiller fraternel « se serait avéré incapable de payer le rendement promis à plusieurs investisseurs, et ce, malgré plusieurs mises en demeure de la part de ces derniers » et il serait actuellement dans une situation financière précaire. Le BDR croit aussi qu’il pourrait être impliqué dans une escroquerie similaire à un stratagème de Ponzi.

Loading comments, please wait.