A A A

L’achat d’un chalet touche tous les aspects de la planification financière

25 mai 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(25-05-2007)Avec l’arrivée de la belle saison, vos clients seront peut-être tentés d’acheter un chalet sur le bord d’un lac. Avoir un coin de paradis pour ses vieux jours, quel beau projet! Cependant, vous devez vous assurer que leur décision est raisonnable et qu’elle ne met pas en péril leur capital de retraite, souligne Advisor.ca.

En effet, l’achat d’une résidence secondaire comporte un côté émotif qui peut fausser le jugement. D’abord, vos clients entreront dans un marché en pleine ébullition. Depuis les cinq dernières années, les prix des chalets ont explosé. Et la demande est loin de se tarir. Un récent sondage Angus Reid montre qu’un Canadien sur quatre a l’intention d’acheter une résidence secondaire au cours des prochaines années. Beaucoup d’acheteurs et peu de vendeurs : voilà des ingrédients qui contribuent à maintenir la fermeté des prix.

Ensuite, vos clients doivent savoir qu’au prix d’achat s’ajoutent de nombreux frais récurrents : taxes municipales, dépenses d’entretien et d’équipement, coûts associés aux déplacements, assurances, etc. À propos des assurances, dites à vos clients que les primes peuvent être plus élevées que celles qu’ils paient pour protéger leur résidence principale. En effet, les assureurs facturent davantage lorsqu’ils apprennent qu’un immeuble n’est occupé que temporairement.

Vient ensuite la question du financement. Si vos clients ont l’intention de puiser dans leur REER pour acheter leur résidence secondaire, expliquez-leur, chiffres à l’appui, l’impact que cette décision aura sur leur retraite.

Enfin, vos clients doivent savoir qu’une résidence secondaire peut causer des difficultés de planification successorale. En effet, au dernier décès, l’impôt sur le gain en capital peut causer des problèmes de liquidités à la succession. Le prix des chalets a doublé au cours des dernières années. Imaginez le gain sur une propriété qu’on détient depuis 30 ou 40 ans! Et puis, si l’immeuble est légué à parts égales à deux ou trois héritiers, comment ceux-ci se partageront-ils leur dû si l’un d’eux veut le vendre alors que les autres désirent le conserver?

L’achat d’un chalet touche tous les aspects de la planification financière, indique Advisor.ca. Si l’un de vos clients, de retour de ses vacances, flotte sur un nuage parce qu’il croit avoir déniché la propriété de ses rêves, votre devoir consiste à le ramener sur terre.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000