A A A

L’avenir réside dans la gestion active, dit BMO Banque privée Harris

21 décembre 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(21-12-2006)Pour BMO Banque privée Harris, la gestion passive où « la marée montante soulevait tous les bateaux » est une approche périmée en matière de placements.

Durant la prochaine décennie, l’avenir appartiendra aux investisseurs qui optent pour la gestion active. Cette stratégie leur permettra de profiter des marchés « plus fragmentés et moins directifs » caractéristiques du prochain cycle économique prolongé.

Selon BMO Banque privée Harris, les trois secteurs suivants connaîtront une croissance au-dessus de la moyenne:
* Les sociétés de biopharmaceutique axées sur la recherche et sur la mise au point de médicaments dans les domaines du cancer, de l’hématologie et du traitement du VIH.
* Les entreprises d’exploration du pétrole et du gaz qui découvriront des gisements importants et dont la production s’accroîtra rapidement.
* Les fiducies immobilières possédant un parc de locaux de premier choix pour le commerce du détail.

Après avoir frotté sa boule de cristal, BMO Banque privée Harris a identifié cinq thèmes ou facteurs qui, selon elle, joueront un rôle déterminant sur le rendement des marchés au cours des 10, 15 et peut-être même 25 prochaines années.
1. Les déséquilibres en matière d’approvisionnement. Des écarts importants entre l’offre et la demande de marchandises dans des marchés mondialisés affecteront les cours.
2. L’attitude du consommateur américain à l’égard de la mondialisation. La fragilisation possible de la santé économique du consommateur américain sous l’influence de l’industrialisation rapide des marchés émergents créera des déséquilibres que seule la gestion active peut tirer profit.
3. Les réserves de valeur. La modification possible des tendances en matière de conservation de valeur sous forme de monnaie, de métaux précieux, d’immobilier et d’autres formes d’actif financier devrait orienter les stratégies de placements.
4. La démographie. La relation entre les taux de croissance de la population mondiale et l’impact d’événements de vie marquants dans la demande de produits et services au cours des 10 à 20 prochaines années aura un effet sensible sur l’évolution des marchés.
5. La gestion active des portefeuilles. Les marchés demeurent chers. Les perspectives de rendement pour un grand panier de titres seront moins bonnes pour les 20 prochaines années qu’elles l’ont été pour les 20 dernières. L’inflation demeurant faible, la courbe de rendement devrait rester relativement aplatie au cours des prochaines années. Il faudra donc choisir ses investissements en fonction des événements du moment.

« La compréhension de ces thèmes et de leur incidence sur les composantes des marchés aidera les investisseurs à faire des prévisions relativement à leurs placements et à gérer ceux-ci en fonction de multiples scénarios dans une économie et dans des marchés en évolution », note BMO Banque privée Harris.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000