A A A

Le mini-budget et vous – Modèle de lettre à l’intention de vos clients

5 novembre 2007 | Bryan Borzykowski | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Montrez-vous proactifs avec vos clients. Montrez-leur que vous suivez de près l’actualité ainsi que les événements qui pourraient influencer leur situation financière. Faites-leur parvenir la lettre ci-dessous, laquelle brosse un portrait des modifications introduites dans le « mini-budget » dévoilé récemment et ce que cela signifie pour eux. On y retrouve également des trucs qui leur permettront d’épargner de l’argent.

[Ouvrir le document en format Word]

 

Cher(ère)[Nom du ou de la cliente],

Le 30 octobre dernier, le gouvernement fédéral présentait son « mini-budget », lequel introduisait un certain nombre de mesures visant à réduire le fardeau fiscal des Canadiens. Le ministre des Finances, Jim Flaherty, a d’ailleurs fait des réductions d’impôts son principal cheval de bataille. Vous disposez donc de quelques nouvelles astuces qui vous permettront d’épargner de l’argent.

Au cas où vous n’auriez pas eu l’occasion d’en entendre parler dans les médias, voici les modifications d’ordre fiscal qui ont été introduites et comment vous et votre famille en profiterez.

Réduction de la TPS

La portion la plus significative des économies se concrétisera dès le 1er janvier 2008, date à laquelle le gouvernement prévoir réduire la TPS de 1 %, pour la faire passer à 5 %. Ceci signifie que pour chaque tranche de 10 000 $ de rénovations à l’intérieur de votre maison, vous épargnerez 100 $.

Augmentation du montant personnel de base

Dans leur prochaine déclaration de revenus, les Canadiens pourront réclamer un montant personnel de base de 9 600 $(ce montant était auparavant de 8 929 $). Cette mesure est rétroactive au 1er janvier 2007. Le montant personnel de base sera majoré à nouveau le 1er janvier 2009, pour atteindre cette fois 10 100 $.

Réduction du taux d’imposition minimal du revenu des particuliers

Lors de la dernière campagne, le gouvernement actuel s’était engagé à réduire le du taux d’imposition minimal du revenu des particuliers de 15,5 % à 15 %, une mesure rétroactive au 1er janvier 2007. Ceci signifie des économies de 180 $ pour les familles dont le revenu se situe entre 15 000 $ et 30 000 $ et d’environ 400 $ pour celles dont le revenu se situe entre 45 000 $ et 60 000 $.

Quant aux familles dont le revenu se situe entre 80 000 $ et 100 000 $, elles paieront environ 602 $ de moins en impôts en 2008.

Réductions d’impôts pour les sociétés

Le Parti conservateur s’est par ailleurs engagé à réduire graduellement l’impôt des sociétés de manière à atteindre 15 % en 2012, en commençant par une première réduction de 1 % dès 2008. Ce nouveau taux d’imposition s’applique également aux fiducies de revenu. Rappelons que M. Flaherty avait annoncé qu’elles seraient imposées à partir de 2011. Ceci signifie que le taux d’imposition sur les distributions des fiducies sera porté à 16,5 % en 2011, pour ensuite être réduit de 1,5 % en plus l’année suivante.

Réductions d’impôts pour les PME

Les propriétaires de PME profiteront plus tôt que prévu d’un allégement fiscal lorsque le taux d’imposition du revenu des petites entreprises sera porté à 11 % en 2008. Cette mesure ne devait être mise en place qu’un an plus tard. Le taux d’imposition actuel sur le revenu des PME est de 13,1 %.

J’espère que ces renseignements vous ont été utiles. Si vous désirez que nous discutions des impacts de ces mesures sur votre planification financière, n’hésitez pas à communiquer avec moi.

Veuillez agréer l’expression de mes sentiments distingués,

[Votre signature]

[Votre nom]

 

Que pensez-vous de ces réductions d’impôts? Faites-nous le savoir par le biais du blogue des Conseillers

Présenté par Bryan Borzykowski, Advisor.ca, bryan.borzykowski@advisor.rogers.com

Loading comments, please wait.