A A A
Épargne

Mieux planifier les retraits à la retraite

1er février 2010 | Cimon Plante | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Afin de profiter de la vie, certains retraités font l’erreur d’entamer leur nouvelle vie en faisant des retraits substantiels de leurs épargnes. Malheureusement, cette méthode peut  les amener à épuiser rapidement leurs économies. Les retraits devraient toujours prendre en compte la fluctuation des marchés. Pour cette raison, il est dangereux de baser ses retraits en assumant un rendement moyen, plutôt que de s’adapter à la volatilité des marchés. De plus, il ne faut pas oublier que vos revenus devront augmenter avec le temps, afin de suivre l’augmentation du coût de la vie.

Trois professeurs de l’Université Trinity, situé à San Antonio au Texas, ont abordé le sujet. Au lieu de faire une moyenne de rendement, ils se sont attardés sur les rendements des marchés par année civile. Cette recherche avait pour but de comparer l’incidence des retraits avec le rendement réel des marchés. L’étude a analysé la différence entre des retraits allant de 3 % à 12 % sur cinq types de portefeuilles différents et sur des périodes variant de 15, 20, 25 et 30 ans.

Les résultats attestent que sur une période de 30 ans, un portefeuille composé à 100 % d’actions aurait procuré une distribution annuelle de 6 %, indexée à l’inflation, 57 % du temps. Cela signifie qu’un retraité investit entièrement en action a 43 % des chances de ne pas pouvoir subvenir à ses besoins pendant les prochains 30 ans.

De plus, les auteurs en sont venus à cinq conclusions générales :

  • Les jeunes retraités qui anticipent une plus longue retraite, devraient planifier un taux de retrait plus bas.
  • Les obligations, combinées à un taux de retrait conservateur, augmentent la longévité d’un placement. Par contre, la présence d’actions accroît l’augmentation des retraits. La majorité des retraités bénéficieraient d’une allocation d’au moins 30% en actions.
  • Les gens qui désirent un revenu indexé doivent accepter initialement une réduction substantielle du taux de retrait au cours des premières années.
  • Un portefeuille en actions, offrant un taux de retrait de 3 % à 4 %, représente une attitude conservatrice.
  • Des retraits de 8% à 9% peuvent convenir à un portefeuille composé majoritairement d’actions, pendant 15 ans. Selon eux, la majorité des retraités ont besoin de débuter leurs retraits entre 3% à 6% de la valeur de leurs portefeuilles, ensuite ils pourront augmenter leurs taux de retrait afin de suivre l’inflation.

Évidemment pour connaître les besoins de vos clients, vous devez subséquemment analyser les aspects suivants de leur situation: l’espérance de vie, les sources de revenus garanties, la tolérance aux risques et la composition du portefeuille actuel.

 

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000