A A A

Protéger les parents de vos clients et leur héritage

27 juillet 2009 | Sophie Stival | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Depuis l’éclatement du scandale Earl Jones, vos clients s’inquiètent de la manière dont sont gérés les avoirs de leurs parents ? Ils se demandent si ces derniers reçoivent des conseils adaptés à leurs besoins et surtout, s’ils font affaire avec des gens honnêtes ? Ils ont bien raison de le faire, pense Steven G. Kelman, président de Steven G. Kelman & associés et auteur de plusieurs livres sur la finance personnelle, notamment REER et autres stratégies de retraite.Côté assurance :

  • Un assureur peut suggérer à vos parents de rendre irrévocables les bénéficiaires de leur assurance-vie afin de prévenir tout changement dans le futur. Le plus simple parfois est de céder la propriété d’une police d’assurance des parents aux enfants (mais peut occasionner de l’impôt à payer). Changer les adresses de courrier peut aussi éviter qu’une prime demeure impayée.
  • Si un conseiller vous suggère de mettre les noms des enfants conjointement sur les comptes de banque ou la maison de vos parents, ce n’est peut-être pas une bonne chose. Bien que l’on réduise le risque de fraude, l’enfant peut avoir lui-même des problèmes financiers ou subir un divorce coûteux…
Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000