A A A
Justice

René Sauriol radié à vie

5 novembre 2010 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

balance_justice_scale_425Le prétendu conseiller René Sauriol, qui fait actuellement l’objet d’une poursuite pénale de la part de l’AMF, est radié de façon permanente, a ordonné le comité de discipline de la Chambre de la sécurité financière.

L’individu (certificat no 130371) s’est déclaré coupable de l’ensemble des 23 chefs d’accusation d’appropriation de fonds qui pesaient contre contre lui. Il devra également débourser des amendes de plus de 380 000 $, somme correspondant aux avoirs qu’il a dérobés à huit anciens clients.

René Sauriol exerçait ses activités dans la région de Gatineau en assurance de personnes, en assurance collective de personnes, en planification financière et en courtage en épargne collective.

Aussi dans la mire de l’AMF
En février dernier, l’Autorité des marchés financiers a intenté une poursuite pénale contre René Sauriol, devant la Cour du Québec du district de Hull. Le pseudo-conseiller fait face à 93 chefs d’accusation, soit 31 chefs pour pratique illégale de l’activité de courtier, 31 chefs pour placement illégal sans prospectus et 31 chefs relatifs à la transmission d’information fausse ou trompeuse.

S’il est déclaré coupable de tous ces chefs, il devra payer des amendes totalisant 682 000 $ et peut-être même passer du temps derrière les barreaux.

René Sauriol aurait entraîné au total neuf de ses clients à investir dans une société fictive en usurpant le nom et le logo d’une société d’origine suisse. Il aurait offert des rendements atteignant 20 % et incité les investisseurs à lui remettre des chèques ou des traites bancaires émis à son propre nom.

Lorsque les placements venaient à échéance, René Sauriol aurait proposé aux investisseurs de réinvestir le capital et les intérêts qu’il leur aurait dit avoir reçu. Il se serait ainsi approprié une somme approximative de 462 000 $ au détriment de ces neuf investisseurs, selon l’Autorité des marchés financiers (AMF), à la source de cette poursuite.

René Sauriol fait également face à 13 accusations criminelles pour fraude et usage de faux documents. Il se serait lui-même livré à la police de Gatineau en octobre 2008, incapable apparemment de rembourser des clients qui lui avaient confié leurs économies.

Cet individu publicisait abondamment son entreprise, Nouvelle Vision Retraite aussi connue comme Nouvelle Vision Ressources. Dans une réclame parue dans un hebdo régional, il offrait ses services en planification de la santé personnelle et financière. Il se disait auteur, conférencier, planificateur financier et de préretraite.


Loading comments, please wait.