A A A

Représentant de courtier : « ça ne veut rien dire » pour les clients

18 septembre 2009 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Vous avez été nombreux à réagir à notre article Valeurs mobilières : dans deux semaines, 31-103 entrera en vigueur (en hyperlien à la fin de ce texte), paru le 15 septembre sur Conseiller.ca. L’article précise notamment qu’à compter 28 septembre prochain, les désignations de « représentant en épargne collective » et de « représentant en plans de bourses d’études » disparaîtront. Désormais, vous porterez le titre de « représentant de courtier » en fonds de placement ou en plans de bourses d’études. Préparez-vous à remplacer vos cartes professionnelles ! Nombre d’entre vous déplorent ce changement, comme  en témoignent ces extraits de courriels reçus.

« Encore une fois des choses aberrantes… Depuis des années, on se bat pour avoir le titre de conseiller financier (car, de toute façon, tous nos clients l’utilisent!). Et comme ça, à la dernière minute, une réforme semble passer en douce pour qu’on s’appelle des « représentants de courtier » ? Ça ne veut rien dire de plus pour M. et Mme Tout-le-monde ! Pourquoi compliquer les choses encore une fois ?, déplore une Pl. fin. et représentante en épargne collective montréalaise, qui souhaite garder l’anonymat.

« De plus, les représentants des banques et des compagnies captives, qui n’offrent qu’une série de produits, à part quelques exceptions, vont aussi s’appeler « représentants de courtier »?  C’est de la fausse représentation selon moi… », ajoute-t-elle.

« Et on devra tout refaire nos cartes d’affaires pour rien, car la MFDA arrivera bientôt et le tout va rechanger à nouveau d’ici 1 an ou 2!!!  Je suis dans le domaine depuis 14 ans et ça fait au moins quatre ou cinq réformes [que je vois et] qui finalement ne servent à rien, sauf garder les emplois des fonctionnaires et de l’AMF dans leur belle tour d’ivoire! », conclut-elle.

Rien de bien concret pour l’investisseur
« Alors que la majorité des intervenants faisaient remarquer la simplicité du titre de conseiller financier, voilà qu’il faudra porter un autre titre qui ne dit, encore une fois, rien de bien concret pour l’investisseur : représentant de courtier. Wow ! », écrit un représentant en épargne collective de Sherbrooke.

« Ouache et re-ouache ! Pourquoi pas : « conseiller financier (j’y reviens; sur une ligne; pour tout le monde) en fonds communs de placement (ça me plaît et c’est le vrai terme, je crois; ou autre chose de vraiment descriptif) » ?, demande Denis Poitras d’Investissements Excel, à Saint-Hyacinthe, qui a lancé sur Conseiller.ca d’adopter un seul titre pour désigner tous les conseillers financiers (voir article en hyperlien à la fin de ce texte).

« Représentant de courtier en fonds de placement »? Ce n’est pas un titre, c’est un job. », conclut-il.

Sur le même sujet :

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000