A A A
Argent

Retraite : partager ou tout garder ?

8 février 2010 | Sophie Stival | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les avis sont partagés. À la retraite, certains souhaitent laisser un héritage à leur descendance ou à une fondation alors que d’autres affirment sans ambages qu’ils dépenseront tout jusqu’au dernier sou. C’est un choix bien personnel, diront certains. Le site d’information financière Investopedia.com (Forbes Media) propose quelques conseils utiles à vos clients qui n’ont pas arrêté leur décision ou qui ont, à défaut des moyens, encore le temps d’y penser…

Faire le tour du monde ou léguer à ses petits-enfants ? Plusieurs souhaiteraient faire les deux. Mais la réalité est parfois tout autre. Amy Bell (Investopedia.com) répond à cette question en sondant les aspirations de vos clients. Conseiller.ca y a ajouté son petit grain de sel!

On a qu’une vie, il faut en profiter !

Épargner pour ses vieux jours est un long processus qui nécessite beaucoup de sacrifices. Vous y êtes arrivés, mais l’effort mérite une récompense et il n’y a aucune raison pour que vous vous sentiez coupables de gruger votre butin durement acquis.

Dépenser par nécessité

À la retraite, nos économies peuvent fondre rapidement lorsque la maladie se met de la partie. La hausse généralisée des prix dans le temps (inflation) et l’espérance de vie de plus en plus grande sont aussi des facteurs à considérer. Selon un sondage mené par la Financière Sun Life (2008), 43 % des Canadiens ont déclaré ne pas savoir combien d’argent ils devraient épargner en vue de leur retraite. Laisser un héritage devient alors un vœu pieux. Mieux vaut ne rien promettre aux êtres chers, car il pourrait bien ne rien rester pour eux…

Laisser un peu de soi-même…

Certains sentent le besoin de laisser une marque d’eux-mêmes à leur décès. Dans ces cas-là, mieux vaut planifier comment on souhaite le faire. Ce peut être en donnant à une fondation qui nous tient à cœur. Il existe au Québec plusieurs fondations communautaires qui appuient localement des organismes de bienfaisance. On peut aussi choisir une fondation caritative, liée à une université, un hôpital ou une cause (comme la recherche sur le cancer).

D’autres préféreront faire un legs testamentaire à leurs enfants, petits-enfants ou à une personne qui leur est chère. Si faire un tel don revêt une haute importance (enfant handicapé par exemple), mieux vaut planifier longtemps à l’avance ce désir et consulter un spécialiste.

Choisir un conseiller

Il n’y a certainement pas une bonne et une mauvaise manière de dépenser ses épargnes à la retraite. Tout griller de son vivant ou donner au suivant est un choix qui appartient à vos clients.  Là où vous pouvez faire une différence, c’est en leur offrant des conseils qui leur permettront d’avoir suffisamment d’argent pour leurs vieux jours.

Loading comments, please wait.