A A A
Argent

Régimes de retraite : les employeurs cotisent davantage

4 mars 2010 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les employeurs canadiens cotisent de plus en plus à leurs régimes de retraite collectifs et les employés se font de plus en plus nombreux à cotiser le maximum permis à leur régime afin de bénéficier des cotisations patronales de contrepartie maximales, d’après le Rapport 2009 d’analyse comparative sur les régimes de capitalisation.

Le cinquième rapport annuel, parrainé par La Great-West, compagnie d’assurance-vie et basé sur un sondage mené par les magazines Avantages/Benefits Canada et le Canadian Institutional Investment Network, révèle que les employeurs ont versé à leurs régimes de retraite à cotisations déterminées des cotisations correspondant à 4,6 % des salaires en 2009, contre 4,5 % l’année précédente. On apprend également que les cotisations qu’ils ont versées à leurs REER collectifs sont passées à 4,3 % des salaires en 2009, alors qu’elles représentaient 3,9 % des salaires un an plus tôt.

Le rapport d’analyse comparative indique en outre que les employés sont plus nombreux à verser les cotisations maximales permises à leur régime de retraite à cotisations déterminées : 80 % des employeurs ayant répondu au sondage et offrant des régimes de retraite à cotisations déterminées ont déclaré que les participants à leur régime avaient versé le maximum permis au chapitre des cotisations afin d’avoir droit aux cotisations patronales de contrepartie maximales, alors que 75 % avaient fait cette affirmation en 2008. Au titre des REER collectifs, 82 % des participants à un régime ont versé les cotisations maximales permises, une hausse par rapport à la proportion de 75 % enregistrée l’année précédente. Parmi les entreprises de moins de 100 employés, 91 % des répondants ont signalé que leurs employés avaient versé les cotisations maximales afin d’optimiser les cotisations patronales de contrepartie auxquelles ils auraient droit.

« Cette étude illustre clairement la solidité des régimes de retraite parrainés par un employeur au Canada», souligne Bill Kyle, vice-président principal des Services de retraite collectifs de la Great-West, laquelle administre un régime de retraite à cotisations déterminées sur trois au Canada. «Le rapport révèle que les employeurs canadiens prennent d’importants engagements à l’égard des régimes de retraite collectifs et que les employés apprécient l’avantage qui leur est offert en profitant au maximum des programmes de cotisations patronales de contrepartie. »

Virage vers les régimes de capitalisation
Plus de 50 % des travailleurs du secteur privé jouissent désormais de régimes de retraite au travail, et dans 70 % des cas, la protection dont ils bénéficient leur est offerte aux termes d’un régime de capitalisation.

Loading comments, please wait.