A A A
Économie

Se refaire une santé financière (2e partie)

15 février 2010 | Sophie Stival | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

audience_100

En cette période de frénésie olympique, l’adage « un esprit sain dans un corps sain » est à propos. On peut certainement ajouter à ce duo la santé financière, car sans elle point de salut ou de retraite dorée…

Pour se refaire une santé financière, Conseiller.ca vous propose donc une démarche inspirée de l’auteure et directrice de la section finances personnelles de Morningstar Christine Benz, qui fixe des tâches à réaliser au quotidien afin d’atteindre ses objectifs financiers à plus longue échéance.

Ainsi, après un réchauffement en trois étapes (voir première partie de notre série, en hyperlien à al fin de ce texte), qui visait à établir un portrait d’ensemble de la situation financière de vos clients (et vous-même), nous sommes maintenant prêts à déterminer le vrai bilan, et surtout, de voir s’il est adéquatement protégé.

Tâche 4 : Établir son bilan financier
Dresser la liste de tous ses passifs et ses actifs peut être assez simple si on a consigné le tout à un seul endroit (classeur). Si ce n’est pas le cas, c’est l’occasion rêvée de remettre de l’ordre dans votre paperasse financière et d’y voir plus clair.

Pour documenter ses actifs, il s’agit seulement d’avoir sous la main les derniers relevés bancaires, comptes chez une firme de courtage et autres, incluant vos possessions immobilières. Inscrivez ensuite tous ces montants d’un côté de la feuille ou dans une colonne de votre chiffrier Excel, par exemple.

De l’autre côté de la feuille ou du chiffrier, détaillez tous vos passifs. Toutes les dettes que vous avez contractées avec les années : hypothèque résidentielle, prêt auto, prêt étudiant, solde des cartes et marges de crédit. En soustrayant ce total de la somme de vos actifs, vous obtiendrez votre valeur nette.

Si votre solde est négatif ou tout juste positif, vous avez du travail à faire pour couper dans le gras. Établir un budget plus serré et vous y tenir sera une priorité importante durant l’année à venir. Par contre, si votre valeur nette est confortablement positive, vous devriez quand même regarder de plus près certains chiffres. Y-a-t-il des actifs qui sont très concentrés (beaucoup d’une seule action ou d’immobilier) ? Si c’est le cas, vous pourriez vous fixer l’objectif de diversifier un peu plus vos avoirs au courant de l’année. Possédez-vous un fonds d’urgence (6 mois de dépenses de tous les jours au minimum) ? Dans la négative, il faudrait prioriser l’établissement d’un tel coussin de sécurité, même si son rendement est peu intéressant, avant d’investir davantage dans des actifs moins liquides ou à longue échéance.   

Tâche 5 : Établir un fichier central
Documenter tous ses comptes de banque afin de prévoir le coup s’il nous arrive quelque chose est primordial. Si la tâche peut sembler déprimante à exécuter, elle a au moins le mérite de vous donner accès (ou aux êtres chers) à l’ensemble de vos informations financières en un rien de temps. D’ailleurs, si vous avez déjà dressé un bilan financier récent (tâche 4), vous avez déjà en main la plupart des informations à compiler dans ce fameux fichier central. La tâche devrait donc être relativement aisée et rapide à accomplir.

Ce fichier peut être électronique ou sur papier. Il doit comprendre l’ensemble de vos actifs financiers, fonds communs, comptes de courtage, caisses de retraite, avoirs immobiliers et autres titres de propriété. En plus de nommer ses actifs, inscrivez les numéros de compte, adresses web (URL), mots de passe, contacts et numéros de téléphone. Faites la même chose pour l’ensemble de vos dettes, incluant vos polices d’assurance.

Ce fichier contiendra donc de l’information hautement confidentielle qui vaudra une mine d’or pour des voleurs d’identité. Une fois créé, ce répertoire devra donc être rangé dans un endroit sûr. S’il est physique, rangez-le dans un coffre-fort ou autre endroit sous clé. S’il est électronique, créez-vous un mot de passe difficile à deviner. Enfin, mettez dans la confidence un proche de confiance sur son existence ainsi que des détails pour accéder au fichier. N’oubliez pas non plus de le mettre à jour, idéalement une fois l’an.
 
Tâche 6 : Mettre à jour vos méthodes de classement
Un matin de fin de semaine grisâtre et hivernal est souvent tout indiqué pour passer à travers de votre liste de « choses à faire ». Pourquoi ne pas commencer par classer les nombreux papiers et relevés bancaires qui s’accumulent sur votre bureau ? Certaines factures sont peut-être déjà payées ou listées dans un chiffrier. C’est à ce moment que votre déchiqueteuse devient votre meilleure amie!

Pour vous aider à déterminer ce qu’il vaut la peine de garder ou non, demandez-vous quels documents seraient un vrai casse-tête à remplacer, si vous deviez les perdre. Il vaut mieux s’éviter de longues files d’attente dans les différents bureaux gouvernementaux… Les cartes d’assurance sociale, extraits de naissance, de mariage, de divorce, de décès et vos relevés d’impôt des sept dernières années devraient également être placés dans un endroit sûr comme un coffre-fort bancaire ou à la maison (à l’épreuve du feu).

Tous vos documents d’impôt de l’année courante devraient être dans une filière accessible en tout temps. Pour toutes vos préoccupations financières liées au bon fonctionnement de la maisonnée (relevés bancaires et factures mensuelles inclus), demandez-vous s’il ne serait pas possible d’avoir l’information en ligne au moment où vous le souhaitez. La réponse est probablement oui. Comme mentionnées précédemment (tâche 3), les transactions en ligne (par opposition aux envois postaux) diminuent le risque de vol d’identité.

Après avoir soigneusement trié ces papiers, vous aurez une pile que vous pourrez jeter ou déchiqueter s’il y a votre nom et adresse dessus ou encore n’importe quelle information personnelle. Vous pouvez recycler les rapports annuels, prospectus, publicités ainsi que les garanties ou manuels d’instruction d’objets que vous ne possédez plus.

Gardez à jour ces dossiers tout en y jetant un coup d’œil, une fois l’an.

Tâche 7: Protéger vos avoirs
Après avoir cherché, classé et organisé efficacement toutes vos informations financières et déterminé votre bilan financier, que reste-t-il à faire ? Bien sûr, protéger ce qui peut l’être. Pour garder la forme financière, il est toujours bon d’évaluer si notre couverture d’assurance est adéquate.

Tout le monde devrait protéger son hypothèque et sa voiture. Mais quand on travaille, on oublie souvent de protéger ce qui est le plus important : notre gagne-pain ou chèque de paie! Pour protéger cette entrée régulière de revenus, il vous suffit d’acheter une assurance invalidité, si vous n’êtes pas déjà couvert ou que la couverture est insuffisante. Vérifier quel pourcentage du revenu est protégé par celle-ci.

Ceux qui ont des personnes à charge devraient aussi vérifier leurs besoins en assurance vie, incluant ceux dont les parents demeurent à la maison.

Enfin, vérifiez si vous avez une assurance responsabilité civile suffisante. Ceci vous protège en cas de poursuite civile dans le cas d’un accident sur les lieux de votre résidence (gardienne d’enfants, réparateurs, aide ménagère, etc.). Cela pourrait vous épargner bien des soucis.

Loading comments, please wait.