A A A
Épargne

Trois actions canadiennes prometteuses

2 octobre 2012 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les actions du secteur des ressources naturelles se négocient actuellement à des cours attrayants et présentent un fort potentiel haussier, dit Kirk Paulus, analyste à Morningstar.

Bien que la reprise reste relativement timide, le moment présent pourrait être « la meilleure des époques pour les investisseurs recherchant des aubaines dans le secteur », note l’expert. En effet, les gouvernements américain et japonais déploient des programmes d’allègement quantitatif pour injecter de l’argent dans l’économie et stimuler la croissance. D’autres, notamment la Chine, suivront probablement.

Si ces initiatives portent fruit et que le rythme de la croissance s’accélère, « on verra augmenter la demande des matières premières nécessaires aux secteurs de la production industrielle, de l’habitation et des biens de consommation », prévoit Kirk Paulus.

Trois entreprises de Vancouver, dont les titres sont offerts à bon prix, pourraient tire leur épingle du jeu.

1. Teck Resources (TCKb.TO). Ce producteur de charbon, de cuivre et de zinc est demeuré rentable, à la fois dans ses finances et dans son exploitation, malgré le ralentissement dans son secteur. Son cours actuel d’environ 29 $ se situe très près de son creux sur 52 semaines. Avec un ratio cours/bénéfice prévu de 8,8, l’action de Teck est plus qu’abordable, estime Kirk Paulus.

Avec 3,6 milliards de dollars en liquidités, Teck est également bien positionnée pour faire des acquisitions qui ont le potentiel d’ajouter de la valeur. Comme ce sont ses clients étrangers qui conditionnent ses ventes, la participation de Teck aux marchés du charbon et du cuivre lui sera profitable si les nouvelles de l’économie sont positives.

2. Methanex Corp. (MX.TO). Methanex produit du méthanol, une forme pure d’alcool utilisée dans des adjuvants d’essence et dans la fabrication de produits chimiques comme des formaldéhydes. Elle est le plus grand producteur mondial de méthanol, et son utilisation du gaz naturel comme facteur de production lui confère un avantage concurrentiel. En Chine, de nombreux concurrents producteurs de méthanol utilisent le charbon thermique et ont des coûts plus élevés que les exploitations de Methanex au Chili, en Nouvelle-Zélande et à Trinidad.

Methanex se négocie à près de 27 $ avec un ratio cours/bénéfice de 9,3 seulement. « Sa rentabilité future dépendra lourdement de l’économie mondiale, avec 24 % des revenus de la compagnie provenant des États-Unis et 33 % de l’Asie », note Kirk Paulus.

3. First Quantum Minerals (FM.TO). En expansion en Afrique, avec des mines de cuivre en Zambie et en Mauritanie, First Quantum fait preuve d’une expertise opérationnelle impressionnante dans l’industrie minière. Cependant, elle est aussi exposée à un risque politique, comme en fait foi la récente expropriation de sa mine de cuivre au Congo.

Malgré ces difficultés, le bilan financier de First Quantum est sain, sa production est en développement et elle est très exposée aux fluctuations des prix du cuivre. Au cours actuel de l’action (environ 21 $), le ratio cours/bénéfice prévu est inférieur à la moyenne de son secteur. Pour réduire le risque lié au prix du cuivre, First Quantum a diversifié son portefeuille en achetant deux grands projets miniers de nickel. Elle a aussi mis la main sur un important projet de BHP Billiton, entreprise qui lui a coûté 2,2 milliards de dollars.

First Quantum prend des décisions plutôt audacieuses. Mais si elle réussit, elle deviendra l’un des principaux producteurs mondiaux de nickel. « Les actionnaires en tireraient un bénéfice colossal », souligne Kirk Paulus.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000