A A A
Établissements

Aidez vos clients à garder leur maison de campagne dans la famille

11 août 2005

  • envoyer
  • imprimer

De nombreux clients passent probablement leurs fins de semaine à la maison de campagne familiale. Plusieurs ne sont toutefois peut-être pas au courant des considérables risques d’imposition qu’ils encourent lorsque la maison de campagne est léguée à leurs héritiers. Vous pouvez utiliser ce modèle de lettre personnalisée pour attirer leur attention sur ce problème et leur faire savoir que vous pouvez les aider.

Cliquez ici pour télécharger ce modèle de lettre en format Word.

Cher [nom du client]
De nombreuses personnes passent leurs fins de semaine à la maison de campagne familiale. Dans certains cas, ces endroits ont accueilli les amis et la famille depuis des générations. Peu importe qu’ils soient de simples cabines près d’un lac ou de luxueuses maisons d’été– la valeur est presque immatérielle comparativement aux investissements émotionnels significatifs qui ont été faits au fil des ans.

Si vous possédez une maison de campagne et voulez que vos êtres chers continuent à en profiter dans les années à venir,vous devez entreprendre des démarches importantes afin de vous assurer que ce plaisant rituel estival se poursuive.

Au Canada, les résidences principales ne sont pas sujettes à la taxation sur le gain de capital – dans la plupart des cas, en vendant votre domicile, vous n’aurez pas à payer de taxes sur la valeur accrue de la maison depuis que vous l’avez achetée. Malheureusement, les résidences secondaires ne sont pas exonérées – c’est-à-dire que vos héritiers auront peut-être à payer un compte de taxes considérable afin de conserver la maison de campagne familiale.

Voici un exemple pour illustrer cette situation :
Cathy a acheté sa maison de campagne il y a trente ans pour tout juste20 000 $. La valeur des propriétés a augmenté significativement sur son lac, et la sienne vaut maintenant 220 000 $. Si Cathy vendait ou donnaitsa maison, la moitié de son gain de capital(100 000 $ dans ce cas-ci)devrait être inclus dans son revenu pour l’année. Cela signifierait un compte de taxes additionnel d’environ 30 000 $ pour l’année– ou même plus, selon son taux d’imposition marginal.

La même règle s’applique en cas de décès,puisque les autorités taxeraient la maison de campagne le jour du décèsde Cathy, au même titre que si elle l’avait vendue.

Heureusement, il existe des stratégies pour vous aider à gérer tout risque d’imposition imminent. Une approche répandue est d’utiliser l’assurance vie pour payer les taxes afin que la maison de campagne soit léguée directement aux héritiers. Comme ce sont généralement les enfants qui en bénéficient, ils peuvent défrayer les primes de cette assurance!

Si vous désirez discuter de cette question plus en détails, ou si vous avez d’autres questions sur la planification successorale, n’hésitez pas à me joindre au [votre numéro de téléphone].Je serai heureux de vous aider.

Sincèrement vôtre,
[Votre signature]
[Votre nom]

Pour voir les autres modèles de lettre.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000