A A A
Assurance

Démystifier l’universelle

18 avril 2006

  • envoyer
  • imprimer

L’assurance vie universelle comporte des avantages intéressants. Pour en profiter au maximum cependant, il est important de s’assurer qu’elle correspond le mieux aux besoins de vos clients et à leur capacité de paiement.

Cliquez ici pour télécharger ce modèle de lettre en format Word.

Pour savoir si elle leur convient, veuillez vous référer à cet aide-mémoire lorsque vous en discuterez avec eux.

Une introduction au concept d’assurance vie universelle

• Le concept d’assurance vie temporaire est à la portée de la plupart des clients. Celle-ci s’apparente à leur assurance auto ou habitation : les clients paient des primes fixes durant une période prédéterminée en échange d’une couverture donnée.

• L’assurance vie universelle n’est pas tout à fait aussi simple. Il s’agit d’une assurance permanente qui permet au client un meilleur contrôle sur la manière dont les primes sont utilisées.

• La meilleure façon d’aborder le concept d’assurance vie universelle est probablement de la présenter au client comme une assurance vie jumelée à un compte d’épargne-placement bénéficiant d’un abri fiscal. Chaque mois, des primes d’assurance sont tirées de ce compte. Les sommes restantes peuvent être investies au gré du client et les gains sont à l’abri de l’impôt tant et aussi longtemps qu’ils demeurent associés à la police d’assurance.

Évitez les mises de fonds limitées

• Plus les primes versées par le client seront élevées, plus il profitera des avantages de l’assurance vie universelle.

• Se limiter aux frais mensuels minimums équivaut à « faire beaucoup de bruit pour rien ». Les clients qui ne sont pas en mesure de profiter des avantages fiscaux de l’assurance vie universelle auraient tout intérêt à opter pour une police ordinaire. Dans ce cas, les mêmes primes leur garantiraient une meilleure couverture.

Mettez d’abord l’accent sur les REER

• Les gens qui croient déjà payer trop d’impôts risquent de s’emballer à l’idée de pouvoir « cacher » une partie de leurs revenus de placement au gouvernement.

• Bien que l’assurance vie universelle ait la capacité de protéger les revenus de placement de l’impôt, elle n’est pas de taille à faire compétition aux régimes enregistrés d’épargne-retraite(REER). Non seulement les revenus de placement sont-ils à l’abri de l’impôt, les contributions peuvent également être déduites en totalité du revenu. L’assurance vie universelle, quant à elle, ne protège que les revenus de placement.

Abordez l’aspect du risque d’investissement

• Rappelez à vos clients qu’un contrôle accru signifie davantage de responsabilités.

• Comme la portion d’épargne rattachée à une police d’assurance vie universelle est susceptible d’être liée au rendement des marchés boursiers ou obligataires, le client doit comprendre que sa performance dépendra de ses choix et que les risques de pertes sont bien réels.

• Contrairement aux polices d’assurance vie traditionnelle, la valeur monétaire d’une police d’assurance vie universelle n’est pas garantie. Le client est-il en mesure de supporter les soubresauts à court terme ou risque-t-il de paniquer et de se retirer pendant une mauvaise passe?

Les frais de pénalité

• L’assurance vie universelle est une forme d’assurance vie, ni plus ni moins. Il ne s’agit pas d’un compte d’épargne à court terme.

• Selon les modalités du contrat, des frais de pénalité non négligeables sont susceptibles d’être facturés au client advenant un retrait au cours des premières années.

• L’assurance vie universelle s’adresse aux gens qui ont clairement besoin d’une assurance permanente et qui peuvent se permettre de placer leurs épargnes pour une période d’au moins 10 à 15 ans.

Pour voir les autres modèles de lettre.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000