A A A
Économie

11 actions américaines qui protègent de l’inflation

12 novembre 2012 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Dans un contexte où les obligations offrent de faibles rendements, les titres d’entreprises qui augmentent régulièrement leurs dividendes peuvent représenter une protection contre l’inflation et offrir un potentiel de gain en capital. Le Globe and Mail, dans un récent articleprésente une sélection d’actions américaines qui ont augmenté leur dividende sur une base régulière au cours des dernières années.

Pour établir cette liste, un analyste de Bloomberg a fait une sélection de titres de compagnies américaines qui ont augmenté leurs dividendes chaque année d’une proportion de 10 % ou plus. De plus, le prix de l’action ne devait pas avoir diminué au terme de chaque année durant la période retenue.

Ces critères sévères ont permis à l’analyste de sélectionner onze titres.

Les actions qui affichent une croissance régulière des dividendes peuvent être un moyen efficace de se prémunir contre un retour éventuel de l’inflation. Cependant, « les investisseurs ne devraient pas croire que tous les dividendes se valent », souligne le Globe and Mail. Il est important d’évaluer si la croissance du revenu et du « cash flow » de la compagnie permettront des augmentations additionnelles du dividende dans le futur. Les choix les plus sûrs sont les compagnies qui ne distribuent qu’une petite portion de leur « cash flow », et dont la croissance des revenus ne repose pas sur un secteur d’activité cyclique.

Voici les 11 compagnies qui se distinguent par les dividendes versés :

Consommation :

  • General Mills (GIS-N)

Énergie :

  • Helmerich & Payne (HP-N)
  • Kinder Morgan (KMP-N)

Santé :

  • Perrigo Co. (PRGO-Q)

Industriel :

  • CSX Corp. (CSX-N)
  • AAON Inc. (AAON-Q)
  • Wabtex Corp. (Wab-N)
  • J.B. Hunt Transport (JBHT-Q)

Matériaux :

  • Balchem Corp. (BCPC-Q)
  • Rock-Tenn Co. (RKT-N)
  • Stepan Co. (SLC-N)

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer
Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques