A A A

2008 : l’économie canadienne avancera de 1,9 %, prévoit la Banque Scotia

22 février 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

L’économie canadienne progressera de 1,9 % en 2008, prévoient les économistes de la Banque Scotia. Il s’agit d’un recul marqué par rapport aux 2,6 % affichés en 2007.

Une combinaison de facteurs, dont la concurrence étrangère accrue, l’envol du huard et, plus récemment, le ralentissement de l’économie américaine, «gène la performance économique dans son ensemble au Canada et notamment dans l’industrie manufacturière, le secteur le plus durement touché», indique la Scotia.

Heureusement, la vigueur de la construction non résidentielle et des industries de service dans toutes les provinces contrebalance ces facteurs de ralentissement. Les activités de la construction, notamment, sont fortement soutenues par les secteurs privé et public, principalement par les dépenses en infrastructures.

Au plan régional, la Banque Scotia anticipe une croissance de 1,5 % au Québec en 2008. Les activités de construction du secteur public et l’industrie des services seront à la base de cette avancée. Elles compenseront en partie la faiblesse des secteurs manufacturier et forestier.

Le Québec a beaucoup investi dans la capacité hydroélectrique dans le cadre de projets audacieux dans les secteurs de l’énergie, note la Scotia. De nouvelles dépenses sont prévues dans des programmes de transport, y compris les transports en commun, dans l’éducation, la santé et autres infrastructures. Des projets d’investissement du secteur privé dans les mines de minerai de fer, de zinc et de nickel sont en cours. Ils soutiendront de nouvelles dépenses en immobilisations dans la province.

Les perspectives pour le secteur de l’aérospatiale s’annoncent très positives en raison d’une forte demande à l’échelle mondiale, précise la banque. Toutefois, la  production de pâtes et papiers sera freinée puisque les importants secteurs du bois d’œuvre et du papier journal du Québec «connaissent encore des jours difficiles».

Sans surprise, c’est l’Ouest canadien qui mènera le bal de la croissance en 2008, avec un gain prévu de 3 %. Le centre du Canada (Québec et Ontario combinés) sera à la traîne de la moyenne nationale avec une croissance anticipée de 1,4 %, en raison de la faiblesse de ses entreprises manufacturières exportatrices qui ne semble pas s’estomper. Dans les provinces de l’Atlantique, la croissance devrait atteindre 1,8 %.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000