A A A
Affaires

L’IQPF accueille tous les pl. fin. du Québec : vos réactions

15 avril 2010 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

web_100Plusieurs d’entre vous ont réagi à notre article intitulé L’IQPF accueille tous les pl. fin. du Québec (article original disponible dans l’encadré « Sur le même sujet », à la fin de cet article). On y apprend que, depuis le 12 avril,  tous les planificateurs financiers diplômés du Québec qui détiennent un permis d’exercice délivré par l’Autorité des marchés financiers deviennent donc, de facto, membres affiliés de l’Institut québécois de planification financière (IQPF).

« La décision d’ouvrir le membership n’apporte rien de plus puisqu’il faudra de toute façon débourser 1200$ pour le cycle comme avant. Le coup de pouce aux planificateurs financiers consisterait à nous faire connaitre au grand public et ainsi démêler les multiples appellations », écrit Jean-Francois, planificateur financier,  conseiller en sécurité financière et représentant en épargne collective de Québec, qui a demandé à ce que seul son prénom soit publié.

« Cette nouvelle stratégie de l’IQPF n’est qu’une nouvelle étape dans sa lutte à la reconnaissance par l’Office des professions d’un ordre professionnel pour encadrer les planificateurs financiers, estime de son côté D., conseiller en sécurité financière et représentant en épargne collective de Montréal, qui a souhaité garder l’anonymat. Toutefois, au Québec, les planificateurs financiers sont, pour la très grande majorité, des « vendeurs » à l’emploi des grandes institutions financières, poursuit-il. Que ces gens veuillent faire partie d’une association professionnelle dont la vocation première serait la promotion de la planification financière, soit. Mais la planification financière est un domaine d’expertise trop vaste et ceux qui la pratique sont déjà sous la surveillance d’organismes de règlementation voués à la protection du public. La Chambre de la sécurité financière devrait être le seul organisme habilité à encadrer les planificateurs financiers. L’IQPF est, avant tout, un groupe voué à la protection des intérêts de ses membres et à faire le commerce de la formation continue », conclut-il.

« Cet organisme ne sert absolument à rien et devrait être aboli, écrit pour sa part S., planificateur financier et conseiller en sécurité financière de Brossard, qui a également requis l’anonymat. (…) Je songe sérieusement à abandonner ce titre, qui ne sert à rien, estime-t-il. De toutes façon, la Chambre devrait s’occuper du titre car c’est un dédoublement de tout et d’UFC. »

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000