A A A
Immobilier

36 ans, l’âge des acheteurs d’une première maison

7 avril 2014 | Anabel Cossette Civitella | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Si vous êtes actuellement propriétaire d’une maison, vous avez probablement acheté votre première propriété avant même de passer le cap des trente ans. En 2014, les Québécois attendent plutôt jusqu’à 36 ans avant de se lancer dans l’achat d’une première maison.

Selon une étude effectuée par BMO Banque de Montréal, les Canadiens repoussent l’acquisition d’une maison comme ils repoussent le moment de leur mariage ou la venue du premier enfant.

En effet, la tendance est cohérente avec les données de Statistique Canada qui soulignent qu’en trois décennies, le premier mariage s’effectue six ans plus tard et que les mères donnent naissance à leur premier enfant à 30 ans plutôt qu’à 27 ans.

« Un certain nombre de facteurs et tendances poussent les jeunes adultes à retarder les grandes transitions de la vie, et lorsqu’il s’agit de l’achat d’une première maison, l’un des plus évidents est la hausse des prix de l’immobilier », signale Stéphanie D’Itri, experte hypothécaire BMO Banque de Montréal.

Le sondage met en lumière que 20 % des actuels propriétaires ont retardé l’achat de leur première maison à cause de l’augmentation des prix de l’immobilier. En 2014, 40 % des nouveaux acheteurs considèrent que la hausse des prix a influencé le retard d’achat.

Des autres données diffusées par BMO, on retient que les acheteurs québécois sont majoritairement célibataires (48 %) contre 19 % mariés et 23 % en union libre et ont un revenu moyen de 47 000 $. Les nouveaux acheteurs espèrent vivre 13 ans dans la même maison.

La firme Pollara a dirigé le sondage pour le compte de BMO Banque de Montréal du 24 janvier au 6 mars dernier auprès de 513 acheteurs de première maison. La marge d’erreur est de 4,3 %, 19 fois sur 20.

À lire : Première maison : beaucoup de Québécois reportent leur achat

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques