A A A
Argent

372 000 $ d’amende pour un ex-conseiller

11 juillet 2013 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


René Sauriol, cet ancien représentant en assurance, a écopé d’une amende de 372 000 $ après avoir plaidé coupable à 62 chefs d’accusation en vertu de la Loi sur les valeurs mobilières.

La moitié des chefs étaient liés à la pratique illégale de l’activité de courtier, l’autre, au placement illégal sans prospectus.

Actif dans la région de l’Outaouais, René Sauriol aurait incité neuf de ses clients à investir dans une société fictive en usurpant le nom et le logo d’une société d’origine suisse. Il aurait offert des rendements de 20 % et poussé les investisseurs à lui remettre des chèques ou des traites bancaires émis à son propre nom.

Lorsque les placements venaient à échéance, René Sauriol proposait à ses clients de réinvestir le capital et les intérêts qu’il leur aurait dit avoir reçus. C’est ainsi qu’il a mis la main sur une somme de 462 000 $, selon l’Autorité des marchés financiers, à l’origine de la poursuite.

Sept investisseurs ont été dédommagés par le Fonds d’indemnisation des services financiers pour un montant de 418 660 $.

Par ailleurs, notons que René Sauriol a été condamné, en septembre dernier, à une peine d’emprisonnement de deux ans moins un jour avec sursis dans le cadre de cette affaire.

Loading comments, please wait.