A A A

40 % des boomers célibataires sont sans plan financier

5 février 2008 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

Les baby-boomers célibataires profitent actuellement de leur liberté, mais ils s’inquiètent pour leur avenir, révèle un sondage du Groupe Investors.

La société de fonds communs a décidé de scruter les caractéristiques de cette catégorie de boomers, à la suite des résultats publiés par Statistique Canada en 2007. En effet, les données de l’agence fédérale indiquent qu’un nombre record de 3,3 millions de ménages au Canada comptaient une seule personne. Statistique Canada a aussi constaté que, pour la première fois, une majorité (51%) de Canadiens de 15 ans et plus n’étaient pas mariés.

L’enquête du Groupe Investors menée auprès de 2 628 boomers canadiens met en lumière des faits intéressants :

* La liberté personnelle est une valeur importante pour les baby-boomers célibataires, car 89 % d’entre eux accordent une grande importance à la liberté de pouvoir faire ce qui leur plaît.

* La possibilité de gérer ses finances personnelles sans contraintes est jugée presque aussi importante, 81 % considérant cet aspect comme un avantage du célibat.

* 43 % des personnes interrogées ont indiqué qu’elles prendront probablement leur retraite plus tard étant donné qu’elles sont célibataires. Vingt-huit pour cent prévoient travailler au-delà de l’âge habituel de la retraite (60 à 65 ans), et 54 % d’entre elles affirment que c’est parce qu’elles ont besoin d’un revenu ou d’un régime de soins de santé.

* 43 % des participants sans enfants craignent de n’avoir personne pour s’occuper d’eux quand ils seront vieux.

Le sondage a aussi révélé que 40 % des baby-boomers célibataires n’avaient pas de plan financier conçu pour répondre à leurs besoins spécifiques.

« Les célibataires ont peut-être le loisir et l’avantage de faire ce qui leur plaît, mais ils ne peuvent se dispenser de planifier pour l’avenir. Un plan financier personnel aide à assurer la liberté future et encore plus pour les célibataires qui ne bénéficient pas du soutien d’un conjoint », note le Groupe Investors.

L’émergence d’une cohorte importante de célibataires a des conséquences culturelles, économiques et sociales énormes, estime la société financière. « Les célibataires vieillissants ont des besoins très précis en matière de planification personnelle et financière dont il faut tenir compte. »

Loading comments, please wait.