A A A
Justice

48 000 $ d’amendes pour placements illégaux

8 novembre 2010 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

justice_marteau_364L’ex-conseiller Martin Tremblay a écopé d’amendes totalisant 48 000 $ pour avoir exercé illégalement l’activité de courtier en valeurs et procédé à des placements illégaux sans prospectus visé par l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Il a été reconnu coupable de huit chefs d’accusation portés contre lui.

Les amendes imposées représentent le double de la peine minimale fixée par la loi. L’AMF réclamait une telle peine en considération des pertes des investisseurs, d’abus de confiance et du fait que Martin Tremblay est un ancien professionnel des marchés financiers. En effet, il a été titulaire d’un certificat de représentant en assurance de personnes, en assurance collective de personnes et en épargne collective entre mars 2002 et août 2008.

Attention ! Il ne faut pas confondre cette personne avec :

– Martin Tremblay, rattaché à Desjardins Cabinet de services financiers à Port-Alfred, détenteur du certificat 133 064.

– Martin Tremblay, rattaché à Desjardins Cabinet de services financiers à La Malbaie, détenteur du certificat 185 952.

– Martin Tremblay, rattaché à Industrielle Alliance Valeurs mobilières à Québec, détenteur du certificat BDNI 1693671.

On aura compris que ces trois Martin Tremblay ne sont pas visés par la décision de la Cour du Québec.

Par ailleurs, le Martin Tremblay qui vient d’écoper de 48 000 $ d’amendes n’est pas ce financier offshore qui a permis à sa famille de transférer plus de 20 millions de dollars sans payer d’impôts aux Bahamas en 1994. Ce dernier, rappelons-le, a plaidé coupable aux États-Unis à une accusation de blanchiment d’argent. Il poursuit la Gendarmerie royale du Canada, alléguant que les policiers fédéraux ont fourni de faux renseignements à son endroit aux Américains.


Loading comments, please wait.