A A A
Affaires

5 outils pour une campagne de marketing réussie

24 décembre 2012 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


La prospection de clients n’a pas à être une activité ressentie comme étant pénible. Lorsque réalisée adéquatement, la prospection va au-delà de la vente. Il s’agit de faire une évaluation des clients potentiels et de construire avec eux des relations professionnelles. Tyrone Matheson, président de la firme Inside Out Training, propose des outils pour maximiser les démarches de marketing. En voici quelques-uns :

1. Le site internet
À moins que votre site ne ressorte en très bonne position dans les résultats de moteurs de recherche, cette ressource finit par être utile seulement aux gens qui en connaissent déjà l’existence. Plusieurs applications web gratuites ou peu dispendieuses permettent de générer des « prospects » à partir de son site internet.

Il est possible de suggérer aux visiteurs du site de s’inscrire à une infolettre, ce qui permet de recueillir des informations précieuses sur des clients éventuels. Pour la diffusion de l’infolettre, on peut utiliser un service comme Constant Contact (www.constantcontact.com), qui remporte un bon succès auprès des utilisateurs.

Une autre possibilité est d’utiliser un outil en ligne pour proposer une séance de bilan financier gratuite aux clients potentiels. Le service Time Trade (www.timetrade.com) vous permet d’afficher un horaire avec des plages de disponibilités pour ces rencontres. Le logiciel se synchronise avec votre Calendrier Google.

2. Les médias sociaux
Les médias sociaux sont essentiellement gratuits. Ceci étant dit, s’il y a un service payant qui mérite d’être pris en considération c’est le compte Business de LinkedIn. C’est un grand avantage de pouvoir envoyer des InMails à des gens qui ne font pas partie de votre réseau. Ce compte permet aussi de faire des recherches plus détaillées et d’accéder plus facilement aux profils complets des utilisateurs de LinkedIn.

3. Les médias imprimés et en ligne
Les journaux et les magazines sont souvent à la recherche d’experts qui peuvent écrire sur une thématique précise. Pour être considéré comme un expert, il est essentiel que nos propos aillent au-delà de la vente de produits et services. Il faut transmettre une information pertinente. Si vous n’êtes pas prêts à rédiger un article au complet, des entrées de blogues peuvent être une alternative. Vous pouvez même commencer en commentant les blogues ou les « tweets » d’autres professionnels.

4. Les courriels
Les lois « antipourriels » rendent de plus en plus difficile la communication par le biais de listes de prospects. De plus, les filtres des logiciels de messagerie obligent à trouver des alternatives. Il existe plusieurs services gratuits qui aident à contourner le blocage de ces filtres. Par exemple, l’outil Visible Gains (www.visiblegains.com) permet d’envoyer à ses contacts un lien qui les redirige vers une page web personnelle,  où ils peuvent lire ou télécharger l’information que vous avez sélectionnée.

5. Le téléphone
Le téléphone demeure une méthode de marketing qui fonctionne pour les conseillers. Elle est particulièrement efficace lorsqu’on la combine à d’autres stratégies. Par exemple, si vous organisez une conférence, et que vous envoyez régulièrement une invitation à ce sujet à vos contacts, il est utile de faire un suivi par téléphone. Le taux de réponse augmentera ainsi drastiquement.

Ce texte est une adaptation d’un article d’abord paru sur le site Advisor.ca

Loading comments, please wait.