A A A
Hausse économique

6 raisons de rester investi pendant un marché haussier

24 février 2014 | La rédaction | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Lorsque le marché boursier plonge, les clients s’inquiètent du fait que la tendance baissière pourrait se poursuivre. Mais lorsque le marché grimpe, par contre, ils s’inquiètent plutôt de la possibilité que la hausse prenne fin subitement. Bryce Sanders, président de Perceptive Business Solutions, dévoile six arguments pour convaincre vos clients de demeurer investis en Bourse malgré les risques associés à un marché haussier.

1. Une montée qui ne s’effectue pas en ligne droite

« Les statistiques démontrent que le S&P 500 a offert un rendement de 10 % par année en moyenne depuis 1920. Par contre, le gain réalisé n’a pas été de 10 % lors de chacune de ces années. À titre d’exemple, les indices ne progressent pas en ligne droite et peuvent enregistrer une année négative, avant d’exploser de 30 %. Un rendement moyen de 10 % annuellement ne s’obtient que par les investisseurs qui ont un horizon de placement à long terme. Qu’attendez-vous? », pourriez-vous demander, pour inciter votre client à l’action.

2. La possibilité de louper la prochaine période haussière

Vous pouvez faire valoir la possibilité de manquer une journée de rendement supérieur à la moyenne en sortant de la Bourse. « Le Dow Jones a atteint un haut historique de 14 164 points en octobre 2007, avant de décliner à 6443 points en mars 2009. Il se négocie présentement au-delà des 16 000 points, ayant rattrapé le chemin perdu à la suite de la crise de 2008-2009. Par contre, la hausse moyenne de 10 % qu’enregistre normalement le marché année après année n’a pas eu lieu lors de cette période, ce qui suppose que les Bourses pourraient encore bien faire cette année pour conserver leur moyenne historique de rendement. C’est une bonne raison de laisser ses billes investies ».

3. Peu d’autres options où investir

« Vous êtes inquiets parce que le marché pourrait décliner. À quel autre endroit pourriez-vous investir les sommes retirées de la Bourse? Les investisseurs ont besoin de solutions de rechange intéressantes avant d’abandonner une catégorie d’actifs en particulier. Quelles autres occasions de placement pourriez-vous considérer actuellement pour faire fructifier les liquidités soustraites du marché boursier? À défaut, mieux vaut rester en Bourse », pourriez-vous proposer en guise de troisième argument.

4. La composition des indices

Expliquez à votre client que certaines industries sont plus risquées que d’autres. « Le marché boursier se compose de plusieurs secteurs. Le S&P 500 en compte d’ailleurs dix. En 2013, l’indice en question a grimpé de 30 %. Les secteurs des soins de la santé et de la consommation discrétionnaire ont par contre enregistré des gains de 40 %. En période de turbulences boursières, les secteurs défensifs ont souvent la cote. Voici ce que l’on devrait faire maintenant… »

5. Une correction boursière qui apporte son lot d’occasions

« L’investisseur à long terme doit profiter d’un recul boursier pour ajouter à ses positions. Guidés par la peur, les boursicoteurs préfèrent à ce moment prendre une pause et encaisser des profits. Si les fondamentaux de l’entreprise ou du secteur en question demeurent intacts malgré la correction boursière, il s’agit d’une belle possibilité pour investir. Qu’en pensez-vous? Quel pourrait être le prochain titre à acheter, selon vous? », serait un bon moyen d’entamer une analyse des différentes valeurs qui s’échangent désormais à prix d’aubaine.

6. Abaisser le coût moyen

« Vous ne souhaitez pas acheter parce que vous considérez que le marché est dispendieux. Si l’on recule au mois de janvier 2013 et que l’on applique cette réflexion, vous auriez manqué un rendement de 30 %. Personne ne peut prédire les mouvements du marché boursier. Pourquoi ne pas abaisser le coût moyen de vos meilleurs titres? Si le marché décline, vous aurez l’occasion d’acheter plus d’actions, à meilleurs prix, et d’abaisser votre coût de base rajusté », serait également un solide argument pour inciter votre client à demeurer en Bourse, pour le meilleur et pour le pire!

Ce texte est adapté d’un article publié sur Advisor.ca. Adaptation par Dominique Lamy.

À lire : Top 10 des phrases creuses de la finance

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques