A A A
Économie

7 idées d’investissement pour 2014

3 mars 2014 | Dominique Lamy | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Alors que l’économie poursuit son redressement, la firme Credit Suisse vous présente quelques idées d’investissement pour apporter du dynamisme aux portefeuilles de vos clients.

1. Miser sur l’Europe

Une accélération de la croissance des bénéfices des sociétés européennes est à prévoir, et l’évaluation des Bourses d’Europe est plus intéressante que celles des Bourses américaines. Credit Suisse suggère donc de surpondérer les titres européens en portefeuille et de favoriser certains pays, dont l’Allemagne. Pour les investisseurs qui possèdent une bonne tolérance au risque, les analystes cités sur le blogue The Financialist suggèrent de façon générale les petites et moyennes capitalisations d’Europe, les secteurs cycliques et quelques banques qui bénéficient d’une faible valorisation par le marché. Pour les investisseurs qui présentent une plus faible tolérance au risque, les actions à dividende élevé constituent une solution potentiellement moins risquée. Elles offrent un meilleur rendement que celui des titres à revenu fixe.

2. Sélectionner des titres boursiers avec soin

Toujours selon Credit Suisse, les actions demeurent l’actif de prédilection pour 2014. Après une forte performance en 2013, le marché s’apprête à franchir une autre étape haussière, menée par la gestion active et basée sur le choix judicieux de secteurs, de pays et de titres boursiers qui peuvent offrir des rendements supérieurs. Les investisseurs doivent donc s’assurer de choisir des actions individuelles en fonction des principales dynamiques de marché qui prévalent actuellement.

3. Ne pas sous-estimer les pays émergents

Les experts sont d’avis que la plupart des marchés émergents profiteront d’une reprise cyclique soutenue par des occasions d’exportation vers les marchés développés. Les analystes de Credit Suisse proposent donc aux investisseurs de s’exposer aux pays axés sur les exportations et sensibles à toute croissance économique, comme Taïwan. Des évaluations raisonnables sont toujours présentes en Chine, où les fondamentaux à long terme comme la consommation et l’urbanisation, notamment, demeurent des moteurs d’investissement-clés.

4. Favoriser les entreprises riches

Le trésor de guerre accumulé par les entreprises demeure à un sommet depuis plusieurs années. La hausse des niveaux de confiance des dirigeants d’entreprises et la pression des actionnaires pour investir dans la croissance ou distribuer des liquidités sont de bon augure pour l’activité de fusions et acquisitions. Les investisseurs devraient favoriser les entreprises qui génèrent de forts flux de trésorerie et qui ont la capacité de racheter des actions à des fins d’annulation. Les plus audacieux pourraient tenter d’identifier les prochaines cibles d’acquisitions potentielles de ces riches entreprises, qui tentent souvent de consolider une industrie.

Pour investisseurs avisés…

Finalement, et parmi les autres idées d’investissement proposées, notons la nécessité d’investir à court terme dans le revenu fixe pour se prémunir contre le risque d’une hausse des taux d’intérêt, les occasions que procurent les mouvements de certaines devises et l’investissement dans les sociétés chinoises qui pourraient bénéficier des réformes structurelles qui s’opèrent actuellement en Chine.

À lire : 30 actions à avoir absolument dans son portefeuille

Loading comments, please wait.