A A A
Épargne

À 430 000 $ de la retraite idéale

29 août 2013 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


En moyenne, les baby-boomers canadiens prévoient avoir besoin de 658 000 $ chacun pour assurer leur  sécurité financière à la retraite.

L’ennui, c’est qu’ils n’ont épargné que 228 000 $ en moyenne. Ils doivent donc combler un manque à gagner de 430 000 $ pour atteindre leur objectif de retraite, selon un sondage de l’Institut Info-Patrimoine BMO.

Comment s’y prendront-ils pour rattraper leur retard? En plus de retarder leur retraite, ils prévoient tirer des revenus d’autres sources. Ainsi :

  • 71 % des participants s’attendent à occuper un emploi à temps partiel pour se procurer des revenus supplémentaires après leur retraite officielle.
  • 44 % vendront des articles de collection, des antiquités ou d’autres possessions qu’ils n’utilisent plus.
  • 32 % envisagent de vendre leur maison, tandis que 19 % en loueront une partie afin d’en tirer un revenu supplémentaire.

Tout cela préoccupe BMO Groupe financier, compte tenu du fait que les baby-boomers les plus âgés (ceux qui sont nés entre 1945 et 1964) ont atteint l’âge de 65 ans en 2010 et que de nombreux autres ne sont plus qu’à quelques années de la retraite.

De fait, cette estimation de 658 000 $ pourrait être insuffisante pour garantir une retraite confortable.

Citant Statistique Canada, BMO Groupe financier note qu’un couple moyen de personnes âgées a dépensé 54 100 $ en 2009. En considérant les rendements historiques, et en supposant un taux de retrait de 4 %, l’épargne-retraite devrait totaliser environ 25 fois le montant des retraits annuels. Autrement dit, pour pouvoir engendrer un revenu de retraite annuel de 54 100 $, un couple de retraités devrait avoir épargné non pas 658 000 $, mais plus de 1,3 million de dollars!

À l’heure où les baby-boomers canadiens s’apprêtent à partir à la retraite, nombre d’entre eux découvrent qu’ils n’ont pas les fonds dont ils auraient voulu disposer et se rendent maintenant compte qu’il ne leur reste que peu de temps pour se rattraper.

Toutefois, il est encourageant de constater « qu’ils ont des besoins de retraite réalistes et qu’ils envisagent d’autres façons de combler le manque à gagner », a commenté BMO Groupe financier.

L’étude de l’Institut Info-Patrimoine BMO démontre aussi que 46 % des participants craignent de ne pas pouvoir assurer leur sécurité financière à la retraite, une hausse de 20 % par rapport à 2006.

Enfin, les baby-boomers voudraient bien prendre leur retraite à 59 ans en moyenne. Cependant, ils envisagent de devoir travailler jusqu’à 63 ans en moyenne (61 ans au Québec). Plus généralement, 34 % aimeraient partir à la retraite à la fin de la cinquantaine (56-60 ans), comparativement à 29 % en 2006.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000