A A A
Techno

À la recherche de clients en ligne

30 janvier 2012 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Les gens en général utilisent de plus en plus internet pour se renseigner sur les produits et services qu’ils souhaitent se procurer. Les conseillers n’échappent pas à cette tendance. Pour eux, il s’agit donc d’avoir une bonne présence en ligne, tout en respectant la réglementation propre à la profession.

La plupart des fournisseurs proposent à leurs conseillers de créer un profil sur le site corporatif, ou leur offrent la possibilité d’avoir une URL personnalisée. Chez Gestion de patrimoine Assante, environ 60 % des conseillers possèdent un site web personnalisé, indique Bob Dorrell, vice-président principal, distribution, ventes et service. Environ 85 % de ces conseillers ont utilisé un outil de création de site web développé et fourni gratuitement par Assante à ses conseillers.

« Les conseillers ont eu des niveaux de performance différents avec leur site internet, dit Bob Dorrell. « Certains s’en servent pour supporter des efforts de marketing traditionnels. Certains mettent en ligne le plus de matériel possible afin de présenter leur parcours, leur processus et leur approche à la planification financière », ajoute-t-il.

Plan marketing
Keith Donoghue est un conseiller d’Assante qui a investi un temps et un effort considérables dans le développement de son site. Pour ce conseiller de Montréal, le site web thefinancialroadmap.ca fait partie d’un plan marketing plus large. Ce plan inclut une émission de radio hebdomadaire au poste 105.1 Mike FM, un CD comprenant un guide en format PDF avec des articles rédigés par son équipe, et une programmation régulière de séminaires.

Dans l’émission de radio, il se réfère à son site internet, qui à son tour propose le CD. Les clients peuvent aussi prendre rendez-vous sur le site ou y faire d’autres demandes de renseignements. Afin de réduire la charge de travail de M. Donoghue, la mise à jour du contenu est souvent réalisée par son associée.

Alimenter le site en nouvelles informations est un effort important. M. Donoghue s’assure que l’adresse du site arrive dans les 20 premiers résultats lorsqu’un internaute tape « financial planer Montreal » dans une recherche Google. Toutes ces démarches semblent payer : M. Donoghue a récupéré en six mois l’investissement mis dans son site web. Plusieurs clients à valeur nette élevée ont pris rendez-vous via le site. Le conseiller estime également que le site internet prépare bien les clients potentiels à leur première rencontre. « Dans certains cas, ils sont déjà vendus à l’idée de transférer leurs avoirs », affirme-t-il.

Des règles en évolution
Un des défis du marketing de services financiers en ligne est le respect de la conformité et de la réglementation. Comme il s’agit d’un phénomène relativement nouveau, le cadre réglementaire continue d’évoluer. L’OCRCVM a publié un projet de modifications au document RM0281, « Lignes directrices visant la supervision des  publicités, de la documentation commerciale et de la correspondance ».

Selon ce guide, les firmes doivent garder un registre de leurs activités d’affaires, des transactions des clients et de la communication. Les firmes de courtiers doivent donc concevoir des systèmes et des programmes qui permettent de maintenir des registres pour tous les modes de communications. Cela inclut le contenu publié sur des sites comme Twitter, Facebook et les blogues, ainsi que le matériel transmit par courriel.

Ce texte est d’abord paru sur Advisor.ca. Traduction par Fabrice Tremblay.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000