A A A
Épargne

Accueil très favorable au RVER dans les petites entreprises

27 juin 2014 | Yves Rivard | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer


Au Canada, un demi-million d’entreprises – surtout des PME – n’offrent à leurs employés aucune forme de régime d’épargne-retraite au travail. Au Québec seulement, elles sont plus de 55 000 dans ce cas. C’est pourquoi le gouvernement du Québec a créé le RVER, inspiré de la Loi fédérale sur les régimes de pension agréés collectifs (RPAC).

Selon un sondage commandité par Financière Manuvie, près de 9 chefs de petites entreprises sur 10 seraient favorables à l’arrivée du RVER, et 57 % disent avoir une obligation morale d’aider leurs employés à épargner en prévision de la retraite.

Selon le sondage, qui a été réalisé auprès de 250 dirigeants d’entreprises de 10 à 99 employés, ces derniers sont plus de 60 % à penser que leurs employés ne sont pas financièrement préparés à la retraite et qu’ils n’ont pas les connaissances financières adéquates pour faire les bons choix en matière d’investissement, un jugement fort sévère s’il en est.

Volontaire, pour l’instant 

Obligatoire à partir de 5 employés lorsque l’entreprise n’offre aucun autre régime collectif, le Régime volontaire d’épargne retraite devra être mise en place selon l’échéancier suivant :

– Les employeurs comptant 20 employés ou plus pourront offrir le RVER à leurs employés à partir du 1er juillet 2014 et auront jusqu’au 31 décembre 2016 pour se conformer à la loi.

– Les employeurs comptant entre 10 et 19 employés pourront offrir le RVER à leurs employés à partir de la même date mais auront jusqu’au 31 décembre 2017 pour se conformer à la loi.

– Les employeurs comptant entre 5 et 9 employés pourront, sur une base volontaire, offrir le RVER à leurs employés à partir du 1er juillet 2014, mais le gouvernement n’a pas encore précisé la date où ils seront dans l’obligation de l’offrir, ce qui n’irait pas avant 2018 selon les informations disponibles à ce jour.

Un mouvement pancanadien

Le concept du RVER semble vouloir s’étendre au reste du Canada, alors que plusieurs provinces en sont à  légiférer sur le sujet. C’est le cas de l’Alberta et de la Saskatchewan qui finalisent actuellement la réglementation pour ensuite annoncer les dates d’instauration du régime. La Colombie-Britannique est également en voie d’offrir un tel régime aux travailleurs. Le gouvernement ontarien a fait savoir qu’il entend aussi promouvoir un concept similaire au RVER une fois le budget provincial adopté, soit plus tard cet été.

Loading comments, please wait.
Rogers médias numériques