A A A

Achat de condos : les coûts d’abord, l’écologie ensuite

29 mars 2007 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(29-03-2007)Le prix de vente et les « frais de condo » sont les facteurs qui influent le plus sur les consommateurs dans leur décision d’acheter ou non un appartement en copropriété, révèle un sondage de TD Canada Trust.

Pour ce qui est des prix, le montant de 400 000 $ semble être la limite à débourser pour l’achat d’un condo de deux chambres à coucher. En effet, 86 % des participants à l’étude ont indiqué qu’ils ne paieraient qu’une somme inférieure à ce prix. Un tiers des personnes sondées(35 %)verseraient moins de 200 000 $, alors qu’un peu plus de la moitié seraient prêts à allonger entre 200 000 $ et 399 000 $. Seuls 6 % des participants accepteraient de payer entre 400 000 $ et 600 000 $.

Notons que le prix moyen d’un condo en 2006 s’élevait à 169 899 $ à Montréal, à 239 816 $ à Toronto, à 262 456 $ à Calgary, et à 289 344 $ à Vancouver.

Les « frais de condo » suivent de près ceux relatifs aux prix. Lorsqu’on leur a demandé quel était le montant maximal qu’ils étaient disposés à verser à ce chapitre, 86 % des personnes interrogées ont répondu moins de 400 $, alors que 13 % seulement ont indiqué qu’ils étaient prêts à aller au-delà. Les résultats se répartissent comme suit : moins de 200 $, 41 %, entre 200 $ et 400 $, 45 %, entre 400 $ et 600 $, 10 % et plus de 600 $, 3 %.

Signe des temps, 90 % des consommateurs sondés ont déclaré qu’un immeuble écologique et écoénergétique était un facteur de choix très important(45 %)ou plutôt important(45 %). Seulement 9 % ont mentionné que ce critère n’était pas réellement important, tandis que 1 % ont répondu qu’il n’était pas important du tout.

Quels facteurs les dissuaderaient d’acheter une copropriété? L’absence de stationnement figure au premier rang(79 % des participants), suivie par le manque de sécurité suffisante de l’immeuble(67 %). L’inefficacité énergétique a également été citée comme raison importante, 63 % ayant répondu qu’elle influerait sur leur décision.
 
« Pour de nombreux Canadiens, les caractéristiques écoénergétiques peuvent également être attrayantes, car elles répondent à leur souhait de réduire leurs dépenses mensuelles. Les choix écologiques permettent aux Canadiens d’économiser de l’argent. Ainsi, lorsqu’ils veulent acheter une copropriété, ils rechercheront de plus en plus des caractéristiques écoénergétiques et la proximité des transports en commun. C’est une situation gagnante tant pour le copropriétaire que pour l’environnement », fait remarquer TD Canada Trust.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000