A A A

Achat des fonds Clarington : l’Industrielle Alliance maintient son offre, CI fulmine

21 novembre 2005 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(21-11-2005)Dans ses démarches pour acquérir les fonds Clarington,l’Industrielle Alliance s’est engagée à poster sacirculaire d’offre d’achat aux actionnaires de Clarington au plustard aujourd’hui, lundi 21 novembre 2005.

L’assureur de Québec garde intacte sa proposition annoncéeil y a deux semaines : 14,25 $ par action de Clarington, payables en argentou en actions ordinaires de l’Industrielle Alliance. L’offre estassortie d’une condition : que les actionnaires de Clarington déposentau moins 66 2/3 % de leurs actions ordinaires en circulation.

L’autre partie impliquée dans les enchères, CI Financial,est mécontente du déroulement des faits. Son président,Stephen A. MacPhail, fulmine contre les administrateurs de Clarington. En effet,il a appris tout récemment que l’Industrielle Alliance toucheraitune indemnité de 7 millions de dollars si Clarington acceptait l’offred’achat de quelqu’un d’autre.

L’inclusion d’une telle clause de dédommagement est d’autantplus douteuse que Clarington savait que d’autres acheteurs manifesteraientleur intérêt, dit M. MacPhail. Pire, cette clause ne porte quesur les aspects monétaires d’un éventuel achat. Elle ometde considérer les gains indirects, comme la promesse faite par CI deréduire le RFG des fonds Clarington, économie de frais(81 millionsde dollars sur sept ans)dont profiteraient les clients de Clarington.

Stephen A. MacPhail persiste à dire que les actionnaires de Claringtondevraient retenir son offre, qui est de 14,75 $ par action, plus l’engagementde diminuer le RFG des fonds Clarington. Rien que sur le prix, note-t-il, lesactionnaires vont réaliser un gain de 0,50 $ par action.

Pourtant, Clarington continue de faire la sourde oreille à CI. Exaspérée,cette dernière va prendre le taureau par les cornes. Elle enverra bientôtune proposition formelle par l’entremise d’une circulaire d’offred’achat. Les administrateurs de Clarington n’auront d’autrechoix que de la présenter à leurs actionnaires.

Lire aussi : Pertesèche pour l’Industrielle Alliance dans Norshield

Loading comments, please wait.