A A A

Actions américaines: Banc of America et Merrill Lynch optent pour la prudence

8 juin 2005 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(08-06-05)Le réputé stratège Thomas McManus de Banc of America, a faitpasser de 60 % à 55 % sa pondération en actions américainesdans ses portefeuilles types, rapporte le Globe and Mail. Il en profite pour augmenterses liquidités.

De nombreux investisseurs, dit-il, croient à tort que le marchéactuel aux États-Unis se comportera comme en 1984-1985 et en 1994-1995.À ces deux occasions, la Réserve fédérale américainea mis un frein à la hausse des taux d’intérêt, cequi avait propulsé les indices boursiers à des sommets. Or, mêmesi la Fed se prépare à nouveau à interrompre le mouvementde hausse des taux, le contexte est tout à fait différent de celuid’il y a 10 et 20 ans, indique Thomas McManus.

D’abord, les sondages récents sur la confiance des investisseursmontrent des signes d’inquiétude et non pas d’euphorie, commec’était le cas en 1984-1985 et en 1994-1995. Ensuite, la pousséeboursière de ces années-là a été accompagnéed’un redressement du rendement des obligations. À l’heureactuelle, c’est le contraire qui arrive: les dernières avancéesont eu lieu alors que le rendement des obligations diminuait, ce qui n’estpas positif. Enfin, Thomas McManus constate que les envols de 1984-1985 et de1994-1995 se sont produits après un recul de 10 à 20 % des marchés.Ce n’est pas ce qui se passe cette fois-ci : depuis un an, les indicesboursiers ont grimpé significativement.

Analyste principal chez Merrill Lynch, Walter Murphy partage les mêmesinquiétudes que son collègue, mais pour d’autres raisons.Il croit que les investisseurs font preuve actuellement d’un excèsd’optimisme à l’égard des titres américains.Le rallye qui a débuté à la fin d’avril a besoind’une pause, a-t-il écrit à ses clients. Les indices s’essoufflent,ce qui est normal compte tenu de la solide performance du Dow Jones(+ 5,4 %),du S&P 500(+ 5,9 %)et du Nasdaq(+10,2 %)depuis leur creux de la find’avril.

Il croit que le repli ne sera pas trop prononcé et qu’il servirade tremplin à un rallye qui pourrait démarrer à la findu printemps et durer tout l’été.

Loading comments, please wait.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000