A A A

Actions américaines : le S&P 500 pourrait produire des gains de 10 % en 2007

7 décembre 2006 | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

(07-12-2006)Bernard Myszkowski est optimiste. Il croit que l’indice phare des actions américaines, le S&P 500, pourrait produire des gains de 10 % en 2007. En entrevue au Financial Post, ce responsable des placements en titres US à la firme ABN AMRO Asset Management indique qu’un tel rendement correspondrait à la performance moyenne historique du S&P 500.

Bernard Myszkowski a retenu l’attention du Financial Post par la justesse de ses analyses. En avril dernier, il a établi que le grand indice américain rapporterait entre 8 et 12 % cette année. Mission accomplie : jusqu’ici, le rendement total du S&P 500 se situe bien au-dessus de la barre des 10 %.

Pour 2007, il anticipe une croissance de 7 % à 9 % des bénéfices des entreprises, croissance qu’il qualifie de modérée. Une telle pause est rendue nécessaire à la suite d’une longue et fructueuse période au cours de laquelle les profits ont dépassé les attentes des experts. Au 3e trimestre de 2006, note-t-il, la croissance moyenne des bénéfices a dépassé les 15 %.

Du côté des ratios, Bernard Myszkowski calcule que le S&P 500 se négocie à 17 fois les bénéfices par action prévus pour 2006 et à 17 fois ceux de 2007. Pour lui, l’indice est surévalué, mais pas dans l’excès.

L’expert préconise une approche croissance. Le portefeuille qu’il gère compte 40 titres et un actif de 2 milliards de dollars US. Il sélectionne les entreprises selon des paramètres quantitatifs : croissance des revenus, des profits et des marges bénéficiaires au cours des cinq dernières années, solidité du bilan, etc.

Les secteurs qu’il privilégie : énergie, soins médicaux, consommation discrétionnaire et services financiers. Il ne détient aucun titre d’entreprises de télécommunication ou de services publics. Il vient de réduire ses positions dans le secteur des produits de consommation de base.

Il attire l’attention sur l’action de Exxon Mobil, une acquisition récente. Bernard Myszkowski croit que le prix du pétrole continuera de grimper, ce qui favorisera cette entreprise qui montre un historique sans faille de croissance de revenus. Le rendement du capital se chiffre à plus de 30 %, ce qui fait dire au spécialiste que Exxon Mobil est un placement de qualité pour qui veut investir dans ce secteur.

Pour ce qui est des soins médicaux, il jette son dévolu sur Alcon Inc., un fabricant suisse de lentilles cornéennes et de produits pour chirurgie de la cataracte. Alcon fait le pari que sa marchandise trouvera preneur auprès de la population vieillissante d’Europe et d’Amérique. L’action se négocie à 25 fois les bénéfices de 2006, ce qui n’est pas donné. Mais Bernard Myszkowski croit que le potentiel de croissance qu’elle renferme en vaut le prix.

Par ailleurs, il apprécie l’action de Chico’s FAS. Cette entreprise de Floride exploite des boutiques de vêtements haut de gamme pour dames. Au début de l’année, le titre a chuté en Bourse après que la direction eut révisé à la baisse ses prévisions de profits. Bernard Myszkowski estime que Chico’s FAS a apporté les correctifs nécessaires. Le bénéfice par action devrait progresser de 8 % en 2007 et de 27 % en 2008.

Dans le secteur des services financiers, il vient de prendre des positions dans T. Rowe Price Group. Cette société de fonds communs est bien administrée, dit-il. Son offre de produits et services s’adresse tant à une clientèle de détail qu’aux investisseurs institutionnels.

L’industrie des fonds communs est en effervescence aux États-Unis. Des fusions et des acquisitions figurent à l’ordre du jour. L’entreprise de Baltimore ferait partie des consolidateurs de marché. En 2005, elle a affiché un bénéfice par action de 1,58 $US. Bernard Myszkowski anticipe 1,88 $US en 2006 et 2,20 $US en 2007. Le rendement du dividende s’établit à 1,3 %.

Loading comments, please wait.