A A A
Argent

Actions : cinq situations à surveiller

29 août 2011 | Ronald McKenzie | Commenter

  • commenter
  • envoyer
  • imprimer

La récente chute des cours est-elle terminée? Les marchés nord-américains ont-ils atteint leur creux? Le moment est-il propice pour prendre position? Ceux qui prétendent apporter une réponse définitive à ces questions se livrent à un exercice périlleux.

Cependant, l’histoire enseigne certaines leçons que tient à rappeler Michael Cintolo, du site MoneyShow.com. Il dit que les investisseurs doivent se tenir à l’affût de cinq situations qui devraient caractériser les marchés au cours de prochaines semaines et indiquer quelle direction prendront les Bourses.

1. Se méfier du rebond actuel
La remontée des cours à laquelle on assiste depuis le début de la semaine devrait s’essouffler assez rapidement. « Cela ne veut pas dire qu’une autre chute est imminente, mais les probabilités sont minces qu’une reprise boursière durable s’appuie sur ce rebond », souligne Michael Cintolo. En fait, une poussée rapide vers les niveaux atteints en juillet pourrait constituer un autre sommet à partir duquel les prix risquent de redescendre, ajoute-t-il.

2. Prévoir une forte volatilité
Lorsque les indices boursiers plongent, la reprise ou la poursuite de la descente s’effectuent dans un mouvement de montagnes russes qui est souvent déconcertant. « La formation de creux et de sommet ne se réalise pas du jour au lendemain. C’est généralement un processus assez lent », note Michael Cintolo. Par conséquent, les investisseurs doivent anticiper des va-et-vient quotidiens d’une bonne ampleur au cours des prochaines semaines.

3. S’attendre à ce que le creux du début d’août soit mis à l’épreuve
À coup sûr, le plancher du début du mois d’août sera retesté d’ici les quatre à dix prochaines semaines, affirme Michael Cintolo. Et il pourrait même être mis à l’épreuve plusieurs fois durant cette période.

4. Surveiller les «divergences positives»
Pendant les mises à l’épreuve du creux du début d’août, il faut vérifier la présence de « divergences positives », signes que la tendance baissière tire à sa fin. Par exemple, si chaque nouveau creux se produit sur de faibles volumes de transactions, cela peut vouloir dire les vendeurs se raréfient et que les acheteurs se préparent à passer à l’action. Habituellement, ce sont les titres à petite capitalisation qui relancent le processus de montée; les grandes sociétés suivent plus tard.

5. Attendre le retour des grands investisseurs
Une poussée boursière ne peut être  durable que si les grands investisseurs (caisses de retraite, fonds communs) sont au rendez-vous. En effet, ce sont eux qui achètent les gros lots d’actions et qui exercent une pression continue à la hausse sur les cours boursiers. Sans la présence des grands investisseurs, toute embellie risque de n’être qu’un feu de paille.

Que devront faire les investisseurs si seulement deux ou trois de ces situations se présentent? Dans ce cas, il faut surveiller les tests du creux du début du mois d’août, conseille le chroniqueur. Si ce plancher se désagrège sur de forts volumes, il y a fort à parier que les cours fléchiront sérieusement.

Il faut donc faire preuve de patience et attendre une confirmation de la remontée avant de retourner sur les marchés. Cela se produira seulement lorsque les actions des sociétés à grande capitalisation, que lorgnent les grands investisseurs, emboîteront le pas à celles des entreprises à petite capitalisation.

Chargement des commentaires en cours, veuillez patienter.
Médias Transcontinental S.E.N.C. Un site de TC Media,
Solutions Affaires
Médias Transcontinental S.E.N.C.
1100 boul. René-Lévesque O.
Montréal, QC H3B 4X9
(514) 392-9000